Vidéo

Comment tester la potabilité de votre eau

870x489_eau-potable-29

On va parler de la potabilité de l’eau et des moyens dont on dispose pour la tester.

Vous trouverez assez facilement sur google les équipements dont on peu avoir besoin, faites des recherches et comparez les prix selon vos besoins spécifiques parce que je peu pas vous donner de généralités, comme je l’explique dans la vidéo les tests que vous allez devoir effectuer vont dépendre de votre situation particulière. Voici les liens vers le matos que j’utilise pour ma situation particulière, à savoir une eau de source potentiellement exposée à des pesticides et à des contaminations bactériennes causées soit par des excréments ou des cadavres d’animaux :

pH-mètre plan A : https://www.amazon.fr/gp/product/B01B…
pHmètre plan B : https://www.amazon.fr/gp/product/B00N…
Bandelettes réactives (alcalinité, nitrate, nitrite, plomb, cuivre, fer, chlore) : https://www.amazon.fr/gp/product/B073…
Kit de test que j’utilise dans la vidéo (pesticides, bactéries, plomb, cuivre, nitrates) : https://www.amazon.fr/gp/product/B000…

URL de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=6Aty6FPBshY

 

Publicités
Vidéo

Autonomie – Eau potable pour CAMPING CAR – FOURGON AMENAGE – TINY HOUSE – MAISON AUTONOME

themeworld-rv-resort-tiny-house-0002-e1491335993931

S’il y a bien quelque chose d’important dans son camping-car, dans son fourgon aménagé, dans sa Tiny House ou dans sa maison autonome c’est la qualité de l’eau.

 

En Tiny house autonome, la gestion de l’eau potable est un défi. Nous proposons nos pistes pour rendre l’eau de pluie potable, être le plus autonome en eau et parler de la gestion des eaux grises. Cette vidéo est un extrait d’un live Facebook : https://www.facebook.com/THLivingston… Notre système permet aussi de filtrer l’eau de réseau et la débarrasser d’une partie des polluants. Nous utilisons des systèmes peu consommateur en énergie électrique, compact et léger.

 

Vidéo

Cure thermale et thalasso : quelles différences ?

cure-thermale-ou-thalasso-a-chacune-ses-vertus-et-avantages-4906-664-0

La crénothérapie (les thermes) et la thalasso sont toutes deux des méthodes d’hydrothérapie ; elles permettent de soulager certaines pathologies et de détendre l’esprit grâce aux vertus de l’eau. Vous hésitez entre les deux ? Guide-Piscine vous aide à comprendre leurs différences pour faire votre choix.

Eau de mer vs eau thermale

Faisons ensemble un petit point d’étymologie. Thalassothérapie est issu d’une contraction de deux mots grecs : « thalasso », qui signifie mer, et « thérapie », qui signifie soin. La crénothérapie fait quant à elle référence à « l’utilisation des eaux minérales naturellement chaudes dans un but thérapeutique ».

Vous l’avez bien compris, la principale différence entre les deux méthodes réside donc dans la nature des eaux. Si la thalasso profite de la forte teneur en chlorure de sodium, des ions marins et oligo-éléments naturels de la mer, les eaux minérales ont pour elles les vertus cicatrisantes et antalgiques.

Des soins spécifiques

La thalasso utilise principalement les algues et les boues marines pour ses soins du corps comme les enveloppements ou les cataplasmes. La balnéothérapie associée (bains bouillonnants, hydromassages) est à base d’eau de mer.

En cure thermale, tous les soins prodigués contiennent de l’eau thermale. Les bains apaisent les douleurs, tandis que les douches stimulent la circulation sanguine. La cure de boisson thermale peut même être conseillée pour agir de l’intérieur, dans le cas d’affections digestives par exemple.

Indications thérapeutiques

Les indications thérapeutiques de la cure thermale sont nombreuses : rhumatologiedermatologievoies respiratoires, maladies métaboliques… Les bénéfices sont nombreux, durables et reconnus par le milieu médical. Preuve ultime s’il en est : la cure thermale est remboursée par la Sécurité Sociale. Elle doit cependant être prescrite par un médecin et proposer un programme adapté à votre pathologie.

La cure de thalasso au contraire, n’est plus remboursée depuis 1998; elle est désormais considérée comme un luxe et se pratique plutot pour le plaisir et le bien-être du corps. Pourtant, ses effets sur certaines affections de la peau et le stress ne sont plus à démontrer. En fonction de vos besoins et attentes, demandez conseil à votre médecin.

Lire la suite de l’article ici : https://www.guide-piscine.fr/thermes/tout-savoir-sur-le-thermalisme/difference-cure-thermale-et-thalasso-189_C

 

Vidéo

Cures thermales : 600 000 adeptes en 2018

magazine_thermal_cures_mal_de_dos_18

Le nombre de curistes est en augmentation en France. La journaliste Christelle Méral fait le point sur cette nouvelle façon de se ressourcer. « Il y a 90 stations thermales dans l’Hexagone. L’an dernier, elles ont été fréquentées par près de 600 000 curistes, pour un âge moyen de 65 ans. Le thermalisme s’est développé ces dix dernières années, avec une fréquentation en hausse de 25% », explique la spécialiste.

600 euros la cure, en moyenne

Une augmentation qui s’explique par les bienfaits médicaux de ces cures thermales. Elles sont effectivement recommandées pour les rhumatismes, les problèmes circulatoires ou encore pour les problèmes de peau. « Toutes les cures durent trois semaines, c’est une obligation. Les soins coûtent en moyenne 600 euros et sont pris en charge par la Sécurité sociale à hauteur de 65% », précise Christelle Méral. Certaines mutuelles remboursent les 35% restants.

thermalisme fraance 2

L’article est disponible ici : https://www.francetvinfo.fr/societe/cures-thermales-600-000-adeptes-en-2018_3181357.html

Vidéo

VIDEO: Voici ce qu’il peut vous arriver si vous buvez trop d’eau

ce qui arrive quand on boit trop d'eau

Nous ne pourrions pas vivre sans eau. Mais si nous buvons trop, cela peut faire des ravages sur notre cerveau et notre corps. Boire plus d’eau que ce que vos reins ne peuvent traiter peut déséquilibrer votre taux de sodium sanguin. C’est ce qu’on appelle une intoxication par l’eau. Et dans les cas extrêmes, elle peut causer des lésions cérébrales, le coma et même la mort.

Voici une transcription de la vidéo.

A quoi pensez-vous quand vous entendez le mot poison? De l’arsenic? Du cyanure? Et de l’eau?

La vie ne pourrait exister sans eau. Mais dans les bonnes circonstances…. l’eau peut être aussi dangereuse que n’importe quel poison.

Vos reins filtrent l’excès de déchets et d’eau de votre circulation sanguine. Mais ils ne peuvent traiter que 800 à 1 000 ml d’eau par heure. Et si vous arrivez à boire plus que ça sans vomir, vous risquez d’avoir des ennuis. Parce que vous buvez plus vite que vos reins ne fonctionnent. Donc l’excès finit dans vos cellules.

Normalement, vos cellules sont entourées d’une solution équilibrée de sodium et d’eau, qui entre et sort par de minuscules trous dans la membrane cellulaire, ce qui maintient la concentration de sodium dans et hors de la cellule équilibrée.

Mais lorsque vous buvez trop d’eau, la solution de sodium se dilue. Ce n’est pas assez salé. Ainsi, une partie de l’eau supplémentaire s’engouffre dans la cellule pour rétablir l’équilibre, ce qui la fait gonfler.

Les médecins appellent ça une intoxication par l’eau et c’est un gros problème. Maintenant, la plupart de vos cellules peuvent supporter le gonflement jusqu’à un certain point puisque les tissus mous et flexibles comme la graisse et les muscles peuvent s’étirer.

Mais pour les cellules de votre cerveau, c’est une autre histoire, parce que votre crâne n’est pas extensible. C’est de l’os. C’est dur – comme un rocher. Donc, à mesure que votre cerveau gonfle, la pression s’accumule dans votre tête.

Au début, vous pourriez avoir des maux de tête, de la confusion ou de la somnolence. Mais à mesure que la pression augmente, vous risquez des lésions cérébrales, le coma et même la mort. Et tout pourrait être fini en moins de dix heures.

Une femme de 64 ans, par exemple, est morte le soir même après avoir bu entre 30 et 40 verres d’eau. Et un groupe de stagiaires de l’armée américaine a souffert de vomissements et de convulsions après avoir consommé plus de 2 litres par heure après une dure journée d’entraînement.

Mais ce sont les coureurs de marathon qui doivent être particulièrement prudents. Une étude a révélé qu’un coureur de marathon sur six développe au moins une légère intoxication par l’eau parce que la course stresse son corps, y compris ses reins. Ainsi, ils n’excrètent pas l’eau aussi efficacement, ce qui peut faire remonter l’eau dans le sang plus facilement.

Mais le problème n’est pas que propre à l’eau. Par exemple, la même chose peut vous arriver si vous buvez trop de bière à la fois. C’est ce qu’on appelle la potomanie.

Suite de l’article ici : https://www.businessinsider.fr/video-que-se-passe-t-il-quand-on-boit-trop-eau-intoxication

 

Vidéo

A Moliets, dans les Landes, des enfants malades du coeur s’initient au surf

maxresdefault

Grâce à l’association les liens du cœur qui travaille avec les patients du CHU de Bordeaux, 12 enfants atteints de pathologies cardiaques ont pu découvrir les joies de la glisse.. Le sport est bon pour leur guérison et leur moral…Dans cette vidéo, découvrez Karl, greffé du cœur à 8 ans..

Vidéo

Ces seniors qui veulent vaincre leur peur de l’eau

  • Publié le : 13/09/2018
  • Mots-clés :  sport, piscine.
  • Source : francetvinfo.fr

x720-j_v

Vaincre sa peur de l’eau, c’est l’objectif de nombreux adultes qui apprennent à nager sur le tard. 15% des Français ne savent pas nager.

À 65 ans, Danny Verdier se jette à l’eau avec ce premier cours destiné à vaincre son aquaphobie. Mettre la tête sous l’eau puis faire la planche, des étapes pour dépasser un traumatisme de jeunesse. « Il y a un jeune homme qui m’a tenu la tête sous l’eau donc j’ai peur de l’eau depuis ce jour-là »,explique la sexagénaire.

Une honte

es plus concernés par cette phobie sont les seniors. Pour un tiers des 65 à 75 ans, impossible de se baigner sans avoir pied. Alors, pour rassurer ses élèves, le maître-nageur reste dans l’eau auprès d’elles. « Un maître-nageur à l’extérieur, ça fait une personne grande avec une perche qui fait penser à un bâton, c’est des angoisses donc on change de technique », explique Alexandre Leclercq de Swim Stars Occitanie de Lattes (Hérault). En France, 15% de la population souffrirait d’aquaphobie. Une angoisse que beaucoup n’osent pas avouer.

//embedftv-a.akamaihd.net/ddc2443b9ece4df50f4f23069c8f5e2c