Lien

Combien coûte réellement l‘eau qui coule dans nos robinets ?

9821a04504f7e1fad661270119ecd69d

L’eau est une ressource naturelle. Cependant, nous payons pour sa consommation. Cette facturation correspond à l’ensemble des services fournis aux différents utilisateurs à l’instar du comptage d’eau, son traitement pour la rendre potable et son acheminement jusqu’à notre. La facture que nous recevons n’est donc pas vraiment celle de l’eau. Elle est plutôt celle des différents services liés à la fourniture de l’eau. Nous allons voir dans cet article combien coûtent réellement ces services.

Le prix des services d’eau et de l’assainissement

La distribution de l’eau sur le territoire est administrée par la municipalité. Elle fait face à de nombreuses dépenses pour maintenir la qualité des différents services d’eau et d’assainissement. Les prix sont donc fixés par rapport au niveau d’équipement nécessaire. Les ressources d’eau subissent de grandes variations en qualité et quantité. Ce sont ces différentes contraintes qui font varier le budget nécessaire pour la distribution d’eau. Ce budget d’investissement influe directement sur le coût de l’eau auprès des consommateurs. Chaque commune doit compenser l’investissement consenti pour la qualité des services d’eau en la facturant.

Plusieurs organismes publics collectent également des taxes et redevances pour les redistribuer sous forme d’aides. Le but de cette manœuvre est la préservation des milieux et ressources aquatiques. Chaque usager assume un coût correspondant à 30% du service sur la base d’une consommation annuelle de 120m au niveau des communes urbaines depuis le 1er janvier 2012. Au niveau des communes rurales cette valeur est de 40%. Les communes touristiques n’assument pas de charges. Vous en connaissez désormais un peu plus sur pour comprendre pourquoi le prix réel de l’eau diffère d’une commune l’autre.

La fluctuation des prix

La valeur du budget d’investissement influence fortement le prix des services d’eau. Cependant, la fluctuation des prix est également due aux contraintes géographiques. En effet, il y a également comme contrainte, l’éloignement du lieu de captage. Cet éloignement entraîne une certaine longueur des canalisations. On distingue aussi les répercussions dues à la nature du solet au vieillissement des canalisations. Toutes ces différentes contraintes ont un impact sur les coûts d’entretien et de production.

Lire la suite de l’article ici : http://www.navi-mag.com/combien-coute-reellement-leau-qui-coule-dans-nos-robinets/

Lien

Faites votre propre eau minérale à la maison avec Mitte

mitte

En ce qui concerne l’eau, certains la consomment en bouteille, d’autres au robinet. Ces derniers la filtrent parfois, à différents degrés. Il sera bientôt possible d’y ajouter des minéraux très facilement.

Selon l’endroit où vous vivez, l’eau du robinet est plus ou moins bonne à boire – elle reste potable, évidemment, mais c’est affaire de goût -. Certains, par contre, préfèrent la filtrer. Il existe aujourd’hui de nombreuses options pour ce faire. Parfois, ce n’est toujours pas suffisant. Certains multiplient les filtres ou emploient des méthodes très perfectionnées…

Avec Mitte, personnalisez votre eau à la maison

Si vous trouvez que cette eau n’est toujours pas parfaite, peut-être pourriez-vous vouloir y ajouter des minéraux. Mitte a quelque chose qui pourrait vous intéresser. La marque dévoilait à l’IFA 2018 de Berlin un appareil dont la mission est de supprimer les polluants présents dans l’eau, d’en faire une eau “pure” et il est possible d’ajouter des “minéraux essentiels” comme du calcium ou du magnésium en utilisant des cartouches spéciales.

Purifiez-la et ajoutez-y des minéraux à votre convenance

Pour faire simple, l’appareil purifie l’eau au maximum et à partir de là, vous laisse la possibilité de la “personnaliser” selon vos propres goûts. C’est d’ailleurs sur ce point que Mitte a basé toute sa campagne marketing.

Lire la suite de l’article ici : https://www.begeek.fr/faites-votre-propre-eau-minerale-a-la-maison-avec-mitte-289513

Lien

Marckolsheim : quel doit être le goût de l’eau du robinet ?

marckolsheim-quel-doit-etre-le-gout-de-l-eau-du-robinet-20180823-1618-004c13-01x

JT 13H – Grâce à une initiative originale en Alsace du côté de Marckolsheim, on fait appel à des volontaires pour goûter l’eau du robinet.

En Alsace, la régie de distribution d’eau a fait appel à des testeurs volontaires pour goûter l’eau du robinet. A priori difficile de qualifier un liquide sans saveur ni odeur, un verre d’eau semblable à tous les autres. L’objectif de cette formation originale est d’apprendre à goûter l’eau et, même si la technique est un peu la même, ce n’est pas comme le vin. Ils apprennent à reconnaître le chlore ou la salinité pour améliorer la qualité de l’eau à certains endroits du réseau.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 23/08/2018 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 23 août 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

//www.tf1.fr/embedframe/254991chuPP3r13575262

Lien

L’eau à toutes les sauces dans la cuisine de San Degeimbre

vsco-photo-1-1

Depuis plusieurs années, le chef étoilé San Degeimbre élabore des eaux aromatiques. Tout en rencontrant un objectif de réduction des déchets du potager de l’Air du Temps, elles permettent aux gourmands une alternative à la carte des vins.

C’est un matin brumeux, tôt, dans la Province de Namur. En traversant le grand « jardin » de L’Air du Temps, les pieds se prennent dans la rosée et le regard un peu mouillé dans les dizaines de bosquets qui approvisionnent le restaurant doublement étoilé. On goûte les pousses et les fleurs avec les doigts, comme des gamins attraperaient des baies sauvages – sauf que celles-ci ont rarement le goût surprenant de bubble gum ou d’anis puissant de ces feuilles que Benoît Blairvacq, le jardinier du chef, connaît par cœur.

Le maître des lieux va et vient, du jardin aux fourneaux, s’inspirant de l’un pour nourrir l’autre. C’est que dans les cuisines de Sang-Hoon Degeimbre comme dans les théories de Lavoisier, rien ne se perd – tout se transforme. Si sa brigade rassemble ses « gamins », le potager est le royaume des « enfants » de Benoît Blairvacq. Et on n’élève pas ses enfants pour les abandonner ensuite.

Jeter le bébé avec l’eau du bain

« Ça m’ennuie de voir tous ces légumes qu’on va devoir jeter, à un moment donné. Le problème des déchets nous tenait à cœur : je n’ai pas envie de jeter tout ça, et en même temps, des grosses feuilles comme ça, qu’est-ce que je pouvais faire avec ? », interroge le chef Degeimbre, sous le regard approbateur du jardinier. « Le cas de conscience a été de se dire que c’était rempli d’eau, de parfums… et nous on utilise de l’eau en cuisine ».

Eureka ! Au lieu de jeter cette verdure en déclin, le homard se cuit désormais dans le restaurant à l’eau des herbes, « qu’on laisse un peu fondre et dont on utilise ensuite la vapeur pour la cuisson du crustacé et des pommes de terre », explique Sang-Hoon Degeimbre, alias San. Mais pour ce gastronome autodidacte, ancien meilleur sommelier de Belgique qui a construit son style sur les bases de la cuisine moléculaire, ce n’était toujours pas assez. Pas assez non plus pour Benoît « les mains vertes » Blairvacq, dont les légumes poussent follement, après quatre années à bichonner les terres de Liernu.

Lire la suite de l’article ici : https://parismatch.be/actualites/14370/leau-a-toutes-les-sauces-dans-la-cuisine-de-san-degeimbre

Lien

Quelle eau utiliser pour préparer le biberon de son bébé ?

10845892

Un nourrisson boit en moyenne 1 litre d’eau dans ses biberons chaque jour. Quelles sont les meilleures eaux à utiliser pour nos bébés ? Un pédiatre nous répond.

S’hydrater soi-même, c’est facile : on compte 1,5 à 2 litres d’eau par jour, et on boit quand on a soif. Il est aisé de se renseigner sur les eaux à boire en fonction de nos soucis éventuels de santé. Mais quelle eau utiliser pour les bébés ? Comment être sûr de suffisamment les hydrater, surtout lors de grosses chaleurs d’été ? Un pédiatre répond à nos questions.

Doit-on privilégier l’eau minérale pour les biberons de bébé ?

La composition de l’eau minérale est plus sûre et plus facilement identifiable que celle du robinet. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux, de la naissance à 9 mois, utiliser de l’eau minérale pour les biberons des nouveau-nés. Cela permet notamment d’éviter les bactéries et donc les risques infectieux.

Quels nutriments les bébés ont-ils besoin de trouver dans l’eau ?

Les bébés ont besoin de minéraux divers, en quantité raisonnable. Il leur faut du calcium et du phosphore, très bon pour la solidité de leurs os, du magnésium pour leur transit ou encore du chlorure, qui contribue à équilibrer le PH de leur organisme.

Quelles sont les eaux conseillées pour les bébés ?

Le corps des bébés n’est pas encore apte à filtrer l’eau comme celui des adultes, il ne faut donc pas leur donner des eaux trop riches en minéraux. On privilégie alors l’Evian ou la Cristalline. On déconseille au contraire des eaux riches en magnésium comme l’Hépar (sauf indication médicale). Le magnésium accélère le transit intestinal et risque de provoquer des diarrhées chez les nourrissons.

A quelle température donner le biberon ?

Il est préférable d’avoir une eau chauffée, voire tiède, même s’il fait chaud. Le biberon peut être donné à température ambiante, mais ne devra surtout pas être froid, cela provoque des maux de ventre. Cela dit, lorsque vous vous déplacez avec un biberon d’eau ou de lait l’été, pensez à les conserver dans un sac isotherme pour éviter qu’ils ne chauffent trop.

Doit-on donner des biberons d’eau en plus des biberons de lait ?

Un bébé de 6 kilos boit en moyenne quatre biberons de 200 ml. dans une journée, soit 1 litre d’eau par jour. Un adulte de 60 kg, soit dix fois le poids du bébé, serait incapable de boire 10 litres d’eau par jour. C’est la raison pour laquelle les bébés encore nourris au biberon n’ont pas souvent soif. Le lait les hydrate suffisamment. Il ne faut donc pas s’inquiéter s’ils refusent le biberon d’eau.

Lire la suite ici : https://www.journaldesfemmes.com/maman/bebe/2105465-quelle-eau-utiliser-pour-le-biberon-de-son-bebe/

Lien

Quelle est la qualité de mon eau du robinet ?

tap-791172_1280

l’UFC à mis en ligne un outil permettant de connaitre l’état et la qualité de l’eau de nos régions.

Nous avons la chance en France d’avoir une eau du robinet potable et régulièrement contrôlée. Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire quotidien ce qui fait de l’eau du robinet la denrée alimentaire la plus contrôlée de l’hexagone.

Les tests portent sur de nombreux paramètres (microbiologiques, physico-chimiques ou radiologiques) et ils permettent de s’assurer que les eaux des réseaux de distribution ne présentent aucun danger pour la santé des consommateurs. Les résultats de ces contrôles sont globalement bons, l’eau du robinet distribuée en France est de bonne qualité.

A part pour des raisons particulières (santé et/ou bébé) vous pouvez donc consommer l’eau du robinet sans risque. Même si cela n’est pas justifié, certain préfèrent quand même boire de l’eau en bouteille plastique, 100 à 200 fois plus chère mais surtout très polluantes pour environment

Si malgré tout vous souhaitez connaitre la qualité de l’eau de votre réseau, sachez que l’UFC Que Choisir a mis à disposition un outil en ligne permettant de connaitre l’état de l’eau de votre réseau de distribution. En renseignant le nom de votre ville ou le code postale vous connaîtrez les résultats des différents tests et si problème il y a dans votre région.

Lien

Quelle eau boire selon ses problèmes de santé ?

10845940

Boire de l’eau est essentiel, tout le monde le sait. Mais il existe de nombreuses eaux aux propriétés différentes. Quelle eau boire en fonction de ses problèmes de santé ? Une médecin vous répond.

Les températures grimpent en flèche et il faut rester hydratée ! Une première règle : buvez entre 1,5 litres et 2 litres d’eau par jour, conseille la médecin nutritionniste Alexandra Dalu. Mais quand on a des petits problèmes de santé, quelle eau vaut-il mieux boire plutôt qu’une autre ? « L’eau est un aliment à part entière, chargée de minéraux aux dosages différents. La première consigne ? Bien regarder les étiquettes« , explique le docteur Dalu, auteure de Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien.

Quelle eau boire en cas de constipation ?

Les eaux riches en magnésium sont les plus indiquées pour lutter contre la constipation. Le magnésium améliore le péristaltisme intestinal : tout l’appareil musculaire de l’intestin qui permet de faire descendre les aliments digérés. On en trouve dans les eaux Hépar et Courmayeur par exemple. Souvent, la constipation résulte d’un manque d’hydratation. Dans ce cas, buvez deux litres d’eau par jour. Faire du sport aide par ailleurs à muscler l’intestin et facilite aussi le transit. Bien sûr, l’hydratation ne suffit pas, il faut adapter son régime alimentaire en consommant des fibres (environ 30g par jour).

Quelle eau boire en cas d’infection urinaire ?

En cas d’infection urinaire, il faut tout d’abord consulter son médecin afin d’avoir un traitement antibiotiques adapté. Ensuite, il est essentiel de boire beaucoup d’eau pour drainer la vessie et la vider de ses bactéries. Il n’y a pas d’eau en particulier à boire, l’important est de boire minimum 1,5 litre d’eau par jour en étalant de 8h à 20h. Il est déconseillé de continuer de boire après 20h, car la vessie se dilate et se remplit d’eau qui stagne toute la nuit, ce qui favorise la présence de bactéries. En accompagnement, on peut prendre des compléments alimentaires à base de cranberry.

Quelle eau boire pour éliminer au maximum ?

Les eaux riches en bicarbonate sont les plus indiquées pour éliminer. Le bicarbonate attaque les graisses consommées et aide à réduire les brûlures d’estomac grâce à son PH basique. Plus l’eau est riche en calcium, magnésium et bicarbonate et plus la digestion des graisses (et la digestion tout court) est efficace. On trouve ces minéraux dans la Contrex, l’Hépar, la Courmayeur ou encore le bicarbonate dans la Salvetat et la Vichy Célestins. Un régime à base d’eau n’étant pas magique, il est conseillé d’avoir une alimentation équilibrée et de faire du sport.

Quelle eau boire en cas de douleurs musculaires, crampes ?

Les muscles ont besoin d’être hydratés lorsque l’on fait du sport, le corps transpire et perd des ions et des minéraux : il faut donc lui redonner ce qu’il a perdu. La solution ? Boire de l’eau ! Cela aide à lutter contre la fatigue due à cette perte. Le magnésium joue sur la conduction musculaire, le bicarbonate aussi pour ses propriétés anti-acides, le calcium est nécessaire pour les muscles et la silice pour les cartilages. Buvez donc de l’Hépar, de la Salvetat, de la Contrex ou encore de la Vittel riche en silice, minéral intéressant pour la peau et pour lutter contre l’arthrose. L’idéal ? C’est d’alterner. Par contre, les crampes ne sont pas forcément dues à une déshydratation, consultez votre médecin si le problème persiste.

Lire la suite de l’article ici : https://sante.journaldesfemmes.com/nutrition-digestion/2105463-quelle-eau-boire-selon-ses-problemes-de-sante/