Lien

Rééducation en piscine

tutto-da-dietro-valido11-300x224

L’hydrokinésithérapie signifie thérapie du mouvement effectuée à la piscine, elle utilise les caractéristiques physiques de l’eau pour la rééducation de nombreux troubles musculo-squelettiques et non seulement.

Avantages et inconvénients de la rééducation en piscine

Profitant des avantages de la piscine : flottabilité, résistance et chaleur, dans certains cas, le sujet obtient de meilleurs résultats dans l’eau par rapport à ceux qu’il obtiendraient à sec.
Le fondement de la rééducation aquatique est son impact minimal. N’importe quel exercice de gymnastique impliquant une contraction active d’un groupe musculaire contre résistance produit une compression sur les articulations participant à l’exercice.

Dans la piscine, la diminution du  facteur de poids et de la force de gravité, rendent les mouvements moins stressant et douloureux pour les articulations.
Pour ce faire, l’exercice dans l’eau donne au sujet une plus grande sécurité ; Si une personne éprouve de la douleur en effectuant une manœuvre dans l’eau , elle peut simplement l’interrompre et l’eau en  supportera le poids.
Dans la piscine, la lenteur du mouvement donne plus de temps pour le contrôle du mouvement en  lui-même, par conséquent le sujet peut se permettre de faire des erreurs sans conséquences graves.

Les principaux avantages de l’hydrokinésithérapie consistent à la résistance au mouvement que l’eau exerce sur le corps humain qui vous permet de :

  • Obtenir le renforcement du tonus musculaire;
  • améliorer la fonction articulaire ;
  • augmenter l’efficacité cardiovasculaire du patient.

La résistance peut être modulée facilement car elle dépend de la surface et la vitesse du mouvement effectué dans l’eau. Elle est omnidirectionnelle, assure un entraînement de tout le corps, donc le résultat sera meilleur. L’immersion à une  température adéquate facilite la détente et la rééducation. Malgré les avantages de la rééducation dans l’eau, il y a quelques inconvénients et problèmes mineurs qui méritent d’être mentionnés. L’hydrokinésithérapie seule ne suffit pas, il est conseillé de participer à deux séances dans la piscine et trois par semaine dans la salle de gym parce que dans  l’eau  manque la récupération de l’équilibre et de la proprioperceptivité.

Une hygiène insuffisante des patients et de la circulation du personnel avec les chaussures autour de la piscine, peut suffire à contaminer l’eau. la température de l’eau favorise également la multiplication des germes et une prévention efficace est totalement illusoire. On observe fréquemment des infections cutanées (candidoses, mycoses, verrues plantaires), les infections bronchiques (sinusites et otites bactériennes ou virales), conjonctivite.

D’autres problèmes à prendre en consideration sont: la capacité à nager, l’embarras pour le port dumaillot de bain (surtout chez les persoones obèses). Certaines femmes ne peuvent pas participer à la continuité du traitement à cause du cycle menstruel et cela provoque un ralentissement de leurs progrès.

(…)

Comment mettre en place un traitement dans l’eau

Photo d’un patient dans le bain de soleil avec des aides à la flottabilité

L’hydrokinésithérapie permet à l’athlète le  maintient de la condition physique et d’entreprendre  une réadaptation spécifique à sa discipline  sportive. Avant de commencer un traitement dans l’eau, il faut procéder à une évaluation du patient pour vérifier sa capacité à se déplacer dans l’eau, à nager et surtout s’il était prêt à faire face au traitement. Les activités aérobiques devraient débuter dès que possible pour maintenir ou  retrouver la condition cardiovasculaire, mais sans les surcharger et endommager les tissus touchés. L’entraînement dans l’eau complete les exercices à terre, c’est une activité importante.L’hydrokinésithérapie  permet d’anticiper la réadaptation à la position debout et sous charge par rapport à la salle de gym. Dans les cas  de traumatismes ou d’opérations des membres inférieurs, elle exploite le principe d’Archimède pour réduire le poids . Les techniques de mobilisation sont essentiellement des exercices de kinésithérapie active qui utilisent la flottabilité et la résistance à tout mouvement, en plus de l’effet bénéfique de la température de l’eau.

La course en eau profonde est excellente pour les athlètes blessés parce qu’elle rentre dans la plupart des disciplines sportives. Les exercices effectués en eau profonde sont effectués  tant que n’est pas  autorisé la  charge complete sur les articulations. Lorsqu’il est possible d’appuyer tout le poids, le patient pourra commencer l’entraînement en eau progressivement moins profonde, pour s’approcher peu à peu à l’environnement de la vie quotidienne. À la fin, la thérapie se concentrera sur les exercices en chaîne cinétique fermée et les caractérisant qui préparent l’athlète à retourner à ses activités sportives. Pour la rééducation postopératoire d’arthroscopie du ligament croisé antérieur, l’ activité dans la piscine commence  après 20gg, après avoir enlevé les points de sutures.

Pour lire l’intégralité de cet article : http://www.physiotherapiepourtous.com/traitement/reeducation-en-piscine/

Publicités
Lien

A Châteauroux, les femmes enceintes se jettent à l’eau

5ac57373469a4580138b47ec

Châteauroux. Depuis le début du mois, le centre hospitalier propose aux parturientes des séances de préparation à l’accouchement, à l’espace balnéo.

Pauline, Jennifer, Lucie et Fanny ont le sourire aux lèvres. A la suite de Nelly Bonnet, elles pratiquent divers exercices dans le bassin, à 34 °C, du Centre de soins de suite et de réadaptation (CSSR) du centre hospitalier. Ce n’est pas pour se remettre d’une intervention chirurgicale ou d’un accident qu’elles barbotent dans la salle de balnéothérapie. C’est pour préparer leur accouchement.
“ En symbiose avec le bébé ”« C’est une nouvelle offre du centre hospitalier de Châteauroux, présente le docteur Xavier Roy, du pôle CSSR. Nous montons progressivement en puissance dans l’utilisation de l’espace balnéothérapie, ouvert en septembre 2017. » D’abord accessible aux personnes hospitalisées en soins de suite, le bassin est disponible, depuis avril, pour des séances de préparation à la naissance.
La seule condition pour participer à cette activité, remboursée par la Sécurité sociale, « c’est d’accoucher à la maternité de Châteauroux », indique Françoise Bandaly, chef du Pôle mère-enfant, 1.300 naissances en 2017. Car « ce n’est pas de l’aquagym, insiste la docteure Françoise Bandaly. Il s’agit d’une préparation à l’accouchement, encadrée par une sage-femme ». A raison de six séances de deux heures, une par semaine entre le septième et le neuvième mois de grossesse, les patientes suivent une première heure de théorie sur la grossesse et la naissance, puis elles se jettent à l’eau, la deuxième heure.

(…)

Apnée, marche… les exercices sont variés et, toujours, dans l’eau. « Les femmes enceintes ont une relation privilégiée avec l’eau, affirme la docteure Françoise Bandaly (…)

Lire l’intégralité de l’article ici : https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/les-femmes-enceintes-se-jettent-a-l-eau

Lien

Des animaux blessés et paralysés retrouvent la santé dans les eaux thermales du spa animalier d’Istanbul

Hasan Güneş, responsable des affaires vétérinaires à la municipalité d’Esenyurt à Istanbul, a déclaré à l’agence Anadolu que les animaux atteints de paralysie ou souffrant de problèmes cutanés tels que la gale sont traités avec de l’eau de spa pour la première fois en Turquie.

Güneş a déclaré que la municipalité a établi une unité vétérinaire ainsi qu’un refuge pour animaux en 2011.

« Notre refuge pour animaux est comme un hôtel cinq étoiles et nous nous considérons comme uniques en Turquie », a-t-il déclaré. « Les groupes de défense des droits des animaux qui nous visitent nous disent aussi que nous sommes uniques ».

Le refuge soigne environ 250 à 300 animaux chaque mois, a précisé M. Güneş, ajoutant que sa capacité est d’environ 600 animaux errants.

Comme le district d’Esenyurt, du côté européen d’Istanbul, possède l’une des plus hautes qualités d’eau minérale en Turquie et en Europe, Güneş a déclaré que la municipalité utilise ces eaux curatives pour soigner les animaux.

« Les animaux errants reçoivent une thérapie physique ici », a-t-il dit.

Lire la suite de l’article ici : https://www.redaction.media/insolites/animaux-blesses-paralyses-retrouvent-sante-eaux-thermales-spa-animalier-distanbul/

Lien

La thalassothérapie régénère votre vie

adobestock_74467012-1068x712

La mer, berceau de l’existence terrestre, est une inépuisable source de vie qui regorge de véritables trésors indispensables à votre équilibre biologique.

Son eau, elle-même, est d’une exceptionnelle richesse en oligo-éléments et en minéraux essentiels qui ont un rôle reconstituant sur l’organisme, si bien que leur intérêt est aujourd’hui reconnu par les médecins pour leur action rééquilibrante et dynamisante du terrain.

L’eau de mer est une solution physiologique idéale dont la composition est très proche du sérum sanguin, mise à part la teneur en sel qui y est quatre fois supérieure.

Toujours est-il que ces étonnantes propriétés biochimiques expliquent à elles seules son utilisation dans de nombreux cosmétiques, cures à domicile et soins de thalasso.

En plus des cas pathologiques tels que rhumatismes, sciatiques, rééducation post-traumatique ou encore maladies métaboliques, les cures de thalassothérapie sont également providentielles pour tous ceux qui souffrent des maladies de civilisation :

   troubles psychosomatiques,

   surmenage,

   fatigue,

   stress,

   nervosisme,

   insomnie, etc.

Ce sont plus de 530 000 curistes qui viennent, chaque année en France, faire un séjour dans les centres de thalassothérapie qui, d’ailleurs, connaissent une affluence croissante.

La clientèle est généralement fidèle et résolument française.

Bien que composée d’une majorité de retraités (25% des curistes) et de femmes, depuis quelques années elle évolue dans le sens d’un rajeunissement et d’une masculinisation.

Non contents d’accompagner les jeunes mamans en cure postnatale, les hommes désirent en effet retrouver leur dynamisme, et apprécient les cures qui allient intelligemment la thalasso, le sport, l’entraînement physique et les soins esthétiques.

Née en Asie mineure quelques quatre siècles avant notre ère, la thalassothérapie n’a vraiment acquis ses lettres de noblesse au plan scientifique que vers le début du XXème siècle.

Tout commença sans doute grâce au Dr Bagot qui découvrit les vertus antirhumatismales et antiarthritiques de l’eau de mer chauffée.

Puis vinrent les fameux travaux de Quinton, mais surtout les recherches du Pr Leroy qui, en 1950, prouva que l’eau de mer avait une action au niveau du revêtement cutané.

Aujourd’hui, l’aboutissement des découvertes scientifiques de ces pionniers se concrétise dans des centres de rééducation fonctionnelle, véritables hôpitaux marins qui s’occupent des accidentés graves, des convalescents ayant subi une opération chirurgicale, des grands rhumatisants et de certains malades relevant de la neurologie.

Cela étant, la thalasso ne se borne pas à ces soins hospitaliers lourds.

La plupart des centres de cure s’adresse avant tout aux personnes fatiguées désirant se remettre en forme.

En fait, mis à part l’aspect hospitalier, la cure de thalassothérapie est préventive, notamment dans le domaine de la rhumatologie.

Enfin, elle est aussi sociale, répondant alors aux problèmes de stress ou d’hygiène de vie.

Cette dernière formule est évidemment la plus répandue.

Elle offre à tout un chacun l’opportunité de faire un bilan médical et de reprendre une activité physique.

Selon l’option choisie, certains établissements, voire certains climats, conviendront sans doute mieux que d’autres, bien que chaque centre soit généralement pourvu d’un matériel et d’un personnel sachant faire face à toutes sortes de demandes.

 

A qui s’adresse la cure marine ?

C’est de l’enfance au troisième âge que la cure d’eau de mer mérite de trouver ses indications.

Le médecin la prescrit donc :

   au jeune enfant ne supportant pas l’eau froide, et dont l’équilibration thermique doit être stimulée ;

   à l’adolescent dont le système cardio-vasculaire et respiratoire est mal adapté à sa croissance ;

   à la femme après un accouchement ou souffrant de jambes lourdes ;

   à l’arthrosique que son infirmité prive d’exercice ;

   aux personnes âgées trop sédentaires, souffrant d’insuffisance respiratoire et frappées d’artériosclérose, de stase veineuse ou lymphatique ;

   au sportif, pour récupérer ;

   et bien sûr à tous ceux dont l’organisme est tout simplement fatigué, et qui éprouvent de plus en plus de difficultés à se défendre contre les microbes ou contre le stress.

Mais au-delà, elle a aussi une mission d’éducation et de prévention.

Cliquez ici pour la lire la suite de cet article : http://www.reponsesbio.com/2016/06/08/thalassotherapie-regenere-vie/

Lien

Le watsu, le massage aquatique qui délie le corps

plaisirs-66_4f913f630819ba94d66b7b9a2b4bcdb5

Le watsu allie les bienfaits de l’eau (water) et du shiatsu pour une détente profonde. Ce massage aquatique libère des tensions physiques et mentales.

(…) La séance démarre toujours ainsi : le praticien, debout dans la piscine, soutient au niveau du dos et des jambes la personne allongée. Les yeux clos, les oreilles immergées bien que le visage reste au sec et les jambes soutenues par des flotteurs, le pratiquant se retrouve vite dans une bulle de bien-être. Seul bruit audible : le battement de son cœur.

Pour la suite, il suffit de se laisser guider. Le thérapeute mobilise chaque partie du corps par des mouvements d’une douceur infinie, sans jamais forcer, et pratique des étirements successifs qui libèrent peu à peu l’épaule, la hanche, la cheville… générant une relaxation profonde. Une sorte de bercement avec, en plus, le doux mouvement de l’eau qui caresse et masse la peau. Les doigts du kinésithérapeute effectuent alors des pressions au niveau des méridiens d’acupuncture pour renforcer la détente.

Inventée dans les années 1980 par Harold Dull, un Californien, professeur de shiatsu, la discipline, encore confidentielle, demande du savoir-faire et une piscine de faible profondeur, environ 1,10 m, chauffée à 35°C, dans un environnement le plus calme possible pour optimiser la séance. (…) À la manière d’une danse aquatique libérant un à un les blocages connus ou insoupçonnés. Une forme de réinitialisation du corps qui peut aider à retrouver une amplitude de mouvement, disparue pour cause de douleur et de mauvaise posture.

Suite de l’article ici : https://www.notretemps.com/sante/medecine-douce/watsu-massage-aquatique-delier-le-corps,i3603