Lien

Embouteiller de l’eau en haute mer, le gros pari de l’armateur OFW Ships

cover-r4x3w1000-5b200125335a0-68e76a35cd9975409ccf341dc2726d66816416f0-jpg

OFW Ships, une compagnie maritime française, s’est lancé comme objectif de puiser, filtrer et embouteiller une eau de mer « de qualité premium » sur des immenses navires-usines. 

Puiser de l’eau de mer, la purifier et l’embouteiller sur des immenses navires-usines naviguant sur tous les océans du globe. Voilà une idée qui ne coulait pas de source. C’est pourtant le projet fou sur lequel s’est embarqué depuis cinq ans l’équipe d’OFW Ships à Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine. Cette startup d’une quinzaine de salariés a pour objectif de commercialiser une marque d’eau embouteillée en mer, Ôdeep, de « qualité équivalente » à de l’eau minérale. « Il ne s’agit pas de faire seulement du dessalage d’eau de mer. On veut faire de l’eau puisée une boisson de qualité premium » présente Jacques le Moigne, délégué général de l’entreprise.

Des usines flottantes à embouteiller l’eau « premium »

L’équipage de cette startup est commandé par Régis Revilliod, un ancien commandant de marine et ingénieur dans le offshore pétrolier. Depuis cinq ans, son entreprise conçoit une usine d’embouteillage capable d’être embarquée à bord d’anciens ferries d’occasion. La dimension de ces navires : un peu moins de 200 mètres de longueur, pour une trentaine de mètres de largeur. « Deux étages seront réaménagés à la place des anciens parkings : l’un pour installer l’usine d’embouteillage, l’autre pour créer l’entrepôt de conditionnement des bouteilles » détaille Jacques Le Moigne.

Lire la suite de l’article ici : https://www.challenges.fr/entreprise/vendre-de-l-eau-de-mer-a-boire-et-l-embouteiller-en-haute-mer-le-gros-pari-de-l-armateur-ofw-ships_593651

Lien

Eau de Quinton : les vertus du sérum marin

eau-de-quinton-les-vertus-du-serum-marin

Et si l’eau de mer était capable de soigner ? C’est à partir de cette idée qu’un certain René Quinton, physiologiste, a eu l’idée brillante d’utiliser l’eau de mer à des fins thérapeutiques. Mais pas n’importe quel sérum marin ! Pour révéler toutes ses propriétés, l’eau de mer doit être prélevée dans des conditions très strictes. Partons à la découverte de l’eau de Quinton et de ses mille et une vertus.

L’eau de Quinton, c’est quoi ?

L’idée de départ de René Quinton (1866-1925) est simple : les cellules humaines évoluent dans un milieu organique comparable à celui de la mer. Dès lors, le biologiste français n’aura de cesse tout au long de sa carrière de démontrer les similitudes entre l’eau de mer et le plasma sanguin, dont les compositions affichent de réelles ressemblances puisque les deux milieux sont constitués d’oligo-éléments et de minéraux. Le chercheur en conclut donc qu’un sérum d’origine marine serait susceptible d’agir favorablement sur l’organisme humain. Pour bénéficier d’une eau de mer de haute qualité, il préconise alors de la prélever au large de la côte bretonne, à une profondeur oscillant entre 10 et 30 mètres, c’est-à-dire là où se forment les vortex. Après avoir été filtrée et stabilisée, l’eau naturelle est alors stérilisée à froid en laboratoire avant d’être diluée, puisqu’elle contient un taux de minéraux plus important que celui présent dans le plasma sanguin.

Quelles sont les propriétés de l’eau de Quinton ?

La forte teneur en oligo-éléments représente la principale qualité de ce sérum marin élaboré avec minutie. En effet, l’eau de mer ainsi prélevée et préparée offre la plupart des éléments minéraux dont l’organisme humain a besoin pour fonctionner correctement. Si le sérum physiologique lui est souvent préféré, l’eau de Quinton reste un remède utilisé au sein de centres de thalassothérapie, car elle présente de multiples vertus :

  • tonifiant veineux ;
  • action antisudative ;
  • drainant rénal ;
  • stimulation du métabolisme ;
  • régénération de l’organisme ;
  • revitalisation et recharge en oligo-éléments et en vitamines ;
  • contribution à un sentiment de bien-être ;
  • réduction des inflammations articulaires et musculaires.

Quels sont les modes d’utilisation ?

L’eau de Quinton est la propriété d’une entreprise espagnole qui est la seule à pouvoir exploiter ce nom. Ainsi, les autres produits utilisant de l’eau de mer dans leur composition sont appelés soit « eau marine isotonique », soit « eau marine hypertonique ». La différence entre ces deux appellations réside principalement dans la concentration saline des produits. En effet, l’eau isotonique possède une teneur en sel similaire à celle du corps humain, soit 9 grammes par litre, tandis que l’eau hypertonique, elle, reste dans sa forme naturelle et affiche une forte concentration en oligo-éléments. Mais dans la majorité des cas, le sérum marin est commercialisé sous la forme d’ampoules buvables, vendues en accès libre pour le grand public. Il est recommandé de conserver le sérum sous la langue pendant une minute afin de bénéficier d’une diffusion optimale de ses composants.

Lire la suite de l’article ici : https://www.femmeactuelle.fr/sante/medecine-douce/eau-de-quinton-vertus-serum-marin-29809