Lien

Quelle eau utiliser pour préparer le biberon de son bébé ?

10845892

Un nourrisson boit en moyenne 1 litre d’eau dans ses biberons chaque jour. Quelles sont les meilleures eaux à utiliser pour nos bébés ? Un pédiatre nous répond.

S’hydrater soi-même, c’est facile : on compte 1,5 à 2 litres d’eau par jour, et on boit quand on a soif. Il est aisé de se renseigner sur les eaux à boire en fonction de nos soucis éventuels de santé. Mais quelle eau utiliser pour les bébés ? Comment être sûr de suffisamment les hydrater, surtout lors de grosses chaleurs d’été ? Un pédiatre répond à nos questions.

Doit-on privilégier l’eau minérale pour les biberons de bébé ?

La composition de l’eau minérale est plus sûre et plus facilement identifiable que celle du robinet. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux, de la naissance à 9 mois, utiliser de l’eau minérale pour les biberons des nouveau-nés. Cela permet notamment d’éviter les bactéries et donc les risques infectieux.

Quels nutriments les bébés ont-ils besoin de trouver dans l’eau ?

Les bébés ont besoin de minéraux divers, en quantité raisonnable. Il leur faut du calcium et du phosphore, très bon pour la solidité de leurs os, du magnésium pour leur transit ou encore du chlorure, qui contribue à équilibrer le PH de leur organisme.

Quelles sont les eaux conseillées pour les bébés ?

Le corps des bébés n’est pas encore apte à filtrer l’eau comme celui des adultes, il ne faut donc pas leur donner des eaux trop riches en minéraux. On privilégie alors l’Evian ou la Cristalline. On déconseille au contraire des eaux riches en magnésium comme l’Hépar (sauf indication médicale). Le magnésium accélère le transit intestinal et risque de provoquer des diarrhées chez les nourrissons.

A quelle température donner le biberon ?

Il est préférable d’avoir une eau chauffée, voire tiède, même s’il fait chaud. Le biberon peut être donné à température ambiante, mais ne devra surtout pas être froid, cela provoque des maux de ventre. Cela dit, lorsque vous vous déplacez avec un biberon d’eau ou de lait l’été, pensez à les conserver dans un sac isotherme pour éviter qu’ils ne chauffent trop.

Doit-on donner des biberons d’eau en plus des biberons de lait ?

Un bébé de 6 kilos boit en moyenne quatre biberons de 200 ml. dans une journée, soit 1 litre d’eau par jour. Un adulte de 60 kg, soit dix fois le poids du bébé, serait incapable de boire 10 litres d’eau par jour. C’est la raison pour laquelle les bébés encore nourris au biberon n’ont pas souvent soif. Le lait les hydrate suffisamment. Il ne faut donc pas s’inquiéter s’ils refusent le biberon d’eau.

Lire la suite ici : https://www.journaldesfemmes.com/maman/bebe/2105465-quelle-eau-utiliser-pour-le-biberon-de-son-bebe/

Lien

A Châteauroux, les femmes enceintes se jettent à l’eau

5ac57373469a4580138b47ec

Châteauroux. Depuis le début du mois, le centre hospitalier propose aux parturientes des séances de préparation à l’accouchement, à l’espace balnéo.

Pauline, Jennifer, Lucie et Fanny ont le sourire aux lèvres. A la suite de Nelly Bonnet, elles pratiquent divers exercices dans le bassin, à 34 °C, du Centre de soins de suite et de réadaptation (CSSR) du centre hospitalier. Ce n’est pas pour se remettre d’une intervention chirurgicale ou d’un accident qu’elles barbotent dans la salle de balnéothérapie. C’est pour préparer leur accouchement.
“ En symbiose avec le bébé ”« C’est une nouvelle offre du centre hospitalier de Châteauroux, présente le docteur Xavier Roy, du pôle CSSR. Nous montons progressivement en puissance dans l’utilisation de l’espace balnéothérapie, ouvert en septembre 2017. » D’abord accessible aux personnes hospitalisées en soins de suite, le bassin est disponible, depuis avril, pour des séances de préparation à la naissance.
La seule condition pour participer à cette activité, remboursée par la Sécurité sociale, « c’est d’accoucher à la maternité de Châteauroux », indique Françoise Bandaly, chef du Pôle mère-enfant, 1.300 naissances en 2017. Car « ce n’est pas de l’aquagym, insiste la docteure Françoise Bandaly. Il s’agit d’une préparation à l’accouchement, encadrée par une sage-femme ». A raison de six séances de deux heures, une par semaine entre le septième et le neuvième mois de grossesse, les patientes suivent une première heure de théorie sur la grossesse et la naissance, puis elles se jettent à l’eau, la deuxième heure.

(…)

Apnée, marche… les exercices sont variés et, toujours, dans l’eau. « Les femmes enceintes ont une relation privilégiée avec l’eau, affirme la docteure Françoise Bandaly (…)

Lire l’intégralité de l’article ici : https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/les-femmes-enceintes-se-jettent-a-l-eau