Lien

Grossesse : la trousse homéo de la femme enceinte

La grossesse est jalonnée de petits maux, plus ou moins gênants. Sans danger, les petites granules constituent une solution simple et efficace pour vivre plus sereinement ces neuf mois. Voici les médicaments homéopathiques indispensables pendant la grossesse.

• Hamamelis composé ®, Laboratoires Boiron : cette synergie de plusieurs médicaments homéopathiques est la solution contre les troubles de la circulation veineuse avec sensation de jambes lourdes.

Posologie : 2 comprimés à sucer 2 fois par jour.

• Ipeca 5 CH + Ignatia 5 CH : contre les nausées du premier trimestrede grossesse.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour.

• Robinia 5 CH : contre les remontées acides, brûlures d’estomac et pyrosis pouvant survenir dès le début de la grossesse… jusqu’au dernier jour.

Posologie : 5 granules avant les repas et au coucher.

 Passiflora composé : pour vivre plus sereinement sa grossesse et contre les troubles du sommeil dus à l’anxiété, au stress, notamment à la perspective de l’accouchement et de sa future responsabilité de maman.

Posologie : 5 granules 3 fois par jour.

• Arnica montana 9 CH : c’est le remède clé des suites de couchespour récupérer physiquement de l’accouchement.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour pendant 3 jours.

• Gelsemium 9 CH : médicament du trac par excellence, Gelsemium est indiqué avant l’accouchement pour calmer son anxiété.

Posologie : 1 dose en début de travail et 1 dose pendant.

Lire la suite de l’article ici : https://www.topsante.com/maman-et-enfant/grossesse/la-grossesse-au-quotidien/grossesse-la-trousse-homeo-de-la-femme-enceinte-626752

Lien

Saunas, eau chaude… pendant la grossesse : une pratique sans risque ?

32255

Chez la femme enceinte, l’activité physique dans l’eau chaude et de courtes de séances de saunas ne seraient pas dangereuses pour la mère et l’enfant à naître. Des résultats à contre-courant des recommandations souvent émises en la matière.

Selon des chercheurs anglais, les femmes enceintes peuvent pratiquer sans risque de l’exercice physique dans des eaux chaudes. Mais aussi profiter de courtes séances de saunas. Ces données contredisent les conseils actuels selon lesquels les femmes enceintes doivent éviter le stress lié à la chaleur. « Les inquiétudes viennent d’un potentiel risque cardiovasculaire lorsque la température corporelle dépasse les 39°C. » En revanche, « les recommandations ne définissent pas précisément ce lien de cause à effet. Et on sait que pendant la grossesse, la régulation de la température corporelle a tendance à s’améliorer ».

Pour le prouver, les scientifiques ont analysé les résultats de 12 études. Au total, ces travaux rassemblaient les données de 347 femmes enceintes exposées à une augmentation de leur température corporelle. Un phénomène rapporté après une séance de sauna, des exercices réalisés dans l’eau chaude ou simplement un moment passé assise dans leur baignoire.

Les scientifiques ont sélectionné des femmes à différents stades de grossesse. Leur réaction a été évaluée en fonction de l’intensité de l’exercice, de sa durée mais aussi de la température de l’eau et du degré d’humidité.

Aucune température corporelle au-delà de 39°C…

Résultats, aucune femme n’a atteint le seuil des 39°C. La température corporelle maximale observée était de 38,3°C pour un exercice de plein air, de 37,5°C pour les exercices dans l’eau, de 36,9°C après un bain chaud et de 37,6°C après une séance de sauna. « Cette élévation de la température corporelle ne présente pas de risque pour le fœtus », affirment-ils. En se basant sur ces résultats, les scientifiques ont établi les options sans risque pour les femmes enceintes :

  • Une séance de 35 minutes d’exercice d’aérobie intense (recrutant entre 80% et 90% de leur capacité cardiovasculaire) à une température atmosphérique de 25°C et 45% d’humidité ;
  • Ou une séance d’aérobie aquatique de 45 minutes dans une eau de 28,8°C à 34,4°C ;
  • Ou une séance de sauna pendant 20 minutes maximum à 70% d’humidité.

Suite de cet article : http://www.lavoixdelain.fr/actualite-32255-saunas-eau-chaude-pendant-la-grossesse-une-pratique-sans-risque