Lien

Quelle eau utiliser pour préparer le biberon de son bébé ?

10845892

Un nourrisson boit en moyenne 1 litre d’eau dans ses biberons chaque jour. Quelles sont les meilleures eaux à utiliser pour nos bébés ? Un pédiatre nous répond.

S’hydrater soi-même, c’est facile : on compte 1,5 à 2 litres d’eau par jour, et on boit quand on a soif. Il est aisé de se renseigner sur les eaux à boire en fonction de nos soucis éventuels de santé. Mais quelle eau utiliser pour les bébés ? Comment être sûr de suffisamment les hydrater, surtout lors de grosses chaleurs d’été ? Un pédiatre répond à nos questions.

Doit-on privilégier l’eau minérale pour les biberons de bébé ?

La composition de l’eau minérale est plus sûre et plus facilement identifiable que celle du robinet. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux, de la naissance à 9 mois, utiliser de l’eau minérale pour les biberons des nouveau-nés. Cela permet notamment d’éviter les bactéries et donc les risques infectieux.

Quels nutriments les bébés ont-ils besoin de trouver dans l’eau ?

Les bébés ont besoin de minéraux divers, en quantité raisonnable. Il leur faut du calcium et du phosphore, très bon pour la solidité de leurs os, du magnésium pour leur transit ou encore du chlorure, qui contribue à équilibrer le PH de leur organisme.

Quelles sont les eaux conseillées pour les bébés ?

Le corps des bébés n’est pas encore apte à filtrer l’eau comme celui des adultes, il ne faut donc pas leur donner des eaux trop riches en minéraux. On privilégie alors l’Evian ou la Cristalline. On déconseille au contraire des eaux riches en magnésium comme l’Hépar (sauf indication médicale). Le magnésium accélère le transit intestinal et risque de provoquer des diarrhées chez les nourrissons.

A quelle température donner le biberon ?

Il est préférable d’avoir une eau chauffée, voire tiède, même s’il fait chaud. Le biberon peut être donné à température ambiante, mais ne devra surtout pas être froid, cela provoque des maux de ventre. Cela dit, lorsque vous vous déplacez avec un biberon d’eau ou de lait l’été, pensez à les conserver dans un sac isotherme pour éviter qu’ils ne chauffent trop.

Doit-on donner des biberons d’eau en plus des biberons de lait ?

Un bébé de 6 kilos boit en moyenne quatre biberons de 200 ml. dans une journée, soit 1 litre d’eau par jour. Un adulte de 60 kg, soit dix fois le poids du bébé, serait incapable de boire 10 litres d’eau par jour. C’est la raison pour laquelle les bébés encore nourris au biberon n’ont pas souvent soif. Le lait les hydrate suffisamment. Il ne faut donc pas s’inquiéter s’ils refusent le biberon d’eau.

Lire la suite ici : https://www.journaldesfemmes.com/maman/bebe/2105465-quelle-eau-utiliser-pour-le-biberon-de-son-bebe/

Lien

Quelle est la qualité de mon eau du robinet ?

tap-791172_1280

l’UFC à mis en ligne un outil permettant de connaitre l’état et la qualité de l’eau de nos régions.

Nous avons la chance en France d’avoir une eau du robinet potable et régulièrement contrôlée. Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire quotidien ce qui fait de l’eau du robinet la denrée alimentaire la plus contrôlée de l’hexagone.

Les tests portent sur de nombreux paramètres (microbiologiques, physico-chimiques ou radiologiques) et ils permettent de s’assurer que les eaux des réseaux de distribution ne présentent aucun danger pour la santé des consommateurs. Les résultats de ces contrôles sont globalement bons, l’eau du robinet distribuée en France est de bonne qualité.

A part pour des raisons particulières (santé et/ou bébé) vous pouvez donc consommer l’eau du robinet sans risque. Même si cela n’est pas justifié, certain préfèrent quand même boire de l’eau en bouteille plastique, 100 à 200 fois plus chère mais surtout très polluantes pour environment

Si malgré tout vous souhaitez connaitre la qualité de l’eau de votre réseau, sachez que l’UFC Que Choisir a mis à disposition un outil en ligne permettant de connaitre l’état de l’eau de votre réseau de distribution. En renseignant le nom de votre ville ou le code postale vous connaîtrez les résultats des différents tests et si problème il y a dans votre région.

Lien

Quelle eau boire selon ses problèmes de santé ?

10845940

Boire de l’eau est essentiel, tout le monde le sait. Mais il existe de nombreuses eaux aux propriétés différentes. Quelle eau boire en fonction de ses problèmes de santé ? Une médecin vous répond.

Les températures grimpent en flèche et il faut rester hydratée ! Une première règle : buvez entre 1,5 litres et 2 litres d’eau par jour, conseille la médecin nutritionniste Alexandra Dalu. Mais quand on a des petits problèmes de santé, quelle eau vaut-il mieux boire plutôt qu’une autre ? « L’eau est un aliment à part entière, chargée de minéraux aux dosages différents. La première consigne ? Bien regarder les étiquettes« , explique le docteur Dalu, auteure de Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien.

Quelle eau boire en cas de constipation ?

Les eaux riches en magnésium sont les plus indiquées pour lutter contre la constipation. Le magnésium améliore le péristaltisme intestinal : tout l’appareil musculaire de l’intestin qui permet de faire descendre les aliments digérés. On en trouve dans les eaux Hépar et Courmayeur par exemple. Souvent, la constipation résulte d’un manque d’hydratation. Dans ce cas, buvez deux litres d’eau par jour. Faire du sport aide par ailleurs à muscler l’intestin et facilite aussi le transit. Bien sûr, l’hydratation ne suffit pas, il faut adapter son régime alimentaire en consommant des fibres (environ 30g par jour).

Quelle eau boire en cas d’infection urinaire ?

En cas d’infection urinaire, il faut tout d’abord consulter son médecin afin d’avoir un traitement antibiotiques adapté. Ensuite, il est essentiel de boire beaucoup d’eau pour drainer la vessie et la vider de ses bactéries. Il n’y a pas d’eau en particulier à boire, l’important est de boire minimum 1,5 litre d’eau par jour en étalant de 8h à 20h. Il est déconseillé de continuer de boire après 20h, car la vessie se dilate et se remplit d’eau qui stagne toute la nuit, ce qui favorise la présence de bactéries. En accompagnement, on peut prendre des compléments alimentaires à base de cranberry.

Quelle eau boire pour éliminer au maximum ?

Les eaux riches en bicarbonate sont les plus indiquées pour éliminer. Le bicarbonate attaque les graisses consommées et aide à réduire les brûlures d’estomac grâce à son PH basique. Plus l’eau est riche en calcium, magnésium et bicarbonate et plus la digestion des graisses (et la digestion tout court) est efficace. On trouve ces minéraux dans la Contrex, l’Hépar, la Courmayeur ou encore le bicarbonate dans la Salvetat et la Vichy Célestins. Un régime à base d’eau n’étant pas magique, il est conseillé d’avoir une alimentation équilibrée et de faire du sport.

Quelle eau boire en cas de douleurs musculaires, crampes ?

Les muscles ont besoin d’être hydratés lorsque l’on fait du sport, le corps transpire et perd des ions et des minéraux : il faut donc lui redonner ce qu’il a perdu. La solution ? Boire de l’eau ! Cela aide à lutter contre la fatigue due à cette perte. Le magnésium joue sur la conduction musculaire, le bicarbonate aussi pour ses propriétés anti-acides, le calcium est nécessaire pour les muscles et la silice pour les cartilages. Buvez donc de l’Hépar, de la Salvetat, de la Contrex ou encore de la Vittel riche en silice, minéral intéressant pour la peau et pour lutter contre l’arthrose. L’idéal ? C’est d’alterner. Par contre, les crampes ne sont pas forcément dues à une déshydratation, consultez votre médecin si le problème persiste.

Lire la suite de l’article ici : https://sante.journaldesfemmes.com/nutrition-digestion/2105463-quelle-eau-boire-selon-ses-problemes-de-sante/

Lien

L’eau pétillante est-elle aussi désaltérante que l’eau plate?

alimentation-eau-gazeuse-creuserait-appetit_width1024

Alors que les températures grimpent et que nous commençons tous à rechercher des moyens agréables (et sains) de rester hydratés, deux questions se posent: l’eau pétillante est-elle réellement désaltérante, et est-elle aussi bonne pour notre santé que l’eau plate?

Descendre des verres d’eau pétillante peut sembler plus plaisant, son effervescence étant similaire à celle des sodas sucrés. Et au vu des ventes, qui s’élèvent à plus de 600 millions d’euros pour l’eau gazeuse naturelle en France, il semble que beaucoup d’entre nous apprécient ce qui pétille.

Aux Etats-Unis, le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) recommande de boire de l’eau pétillante, comme alternative aux sodas et autres boissons chargées en calories. En France, certaines eaux gazeuses sont reconnues par l’Académie de Médecine et le ministère de la Santé… mais l’eau pétillante est-elle aussi désaltérante que l’eau plate?

Dans cet article, nous mettons de côté les nombreuses marques, saveurs et variétés que l’on trouve sur le marché pour ne nous intéresser qu’à l’eau gazeuse non aromatisée, celle à laquelle on ajoute du dioxyde de carbone pressurisé. C’est le dioxyde de carbone qui crée l’effervescence, ou les bulles, et donne à l’eau gazeuse son aspect plus amusant que l’eau du robinet.

Un certain nombre de légendes circulent sur Internet au sujet de l’eau pétillante et ses effets secondaires néfastes. Rétablissons donc quelques vérités.

Légende n°1: l’eau pétillante endommage l’émail dentaire

Bonne nouvelle pour les fans d’eau pétillante! Son pH (niveau 5) n’est pas assez bas pour s’attaquer à l’émail dentaire, selon une étude publiée par le Journal of the American Dental Association. Mais si le gaz de l’eau pétillante nature ne nuit pas à l’émail, méfiez-vous de l’acide des autres boissons gazeuses (comme le Coca-Cola), qui peut être néfaste à votre santé bucco-dentaire.

Lisez attentivement l’étiquette de votre bouteille: il vaut mieux choisir une eau sans arôme artificiel, sans sucre ni acide citrique si vous vous souciez de votre hygiène dentaire: ce sont en effet ces éléments qui ont le potentiel érosif le plus élevé pour les dents.

Légende n°2: l’eau pétillante dissout le calcium dans les os au risque de favoriser l’ostéoporose

Si des études ont montré que la consommation de sodas est corrélée avec une baisse de densité minérale osseuse, surtout chez les femmes, il s’agit précisément de consommation de Coca-Cola et non de boissons gazeuses. D’ailleurs, une autre étude dans laquelle un groupe de sujets buvait, pendant huit semaines, un litre d’eau gazeuse par jour et un autre groupe, un litre d’eau plate, n’a montré aucune différence entre les deux groupes, en termes de perte de densité osseuse.

Lire la suite de l’article ici : https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/29/l-eau-petillante-est-elle-aussi-desalterante-que-l-eau-plate_a_23465820/?utm_hp_ref=fr-homepage

Lien

Hydratation : le mythe du 1,5 litre d’eau par jour

Woman drinking water in summer sunlight

L’alimentation participe aussi de l’hydratation : il est donc inutile d’absorber de grandes quantités d’eau chaque jour, il suffit de boire quand on a soif.

Composé à 60 % d’eau, notre corps en contient plusieurs dizaines de litres: soit 45 litres environ pour un homme de 75 kilos par exemple, ou 36 litres pour une femme de 60 kilos. Il en élimine environ 2 litres par jour via les urines et la sueur ; et plus encore, quand la chaleur ou les efforts physiques nous font transpirer.

Pour compenser ces pertes et maintenir l’équilibre hydrique de l’organisme, l’idée s’est donc imposée qu’il fallait boire 1,5 litre d’eau minimum chaque jour. Mais c’est aller un peu vite en besogne. Car, comme l’a fait remarquer avec insistance un physiologiste américain il y a une douzaine d’années, cette recommandation, si elle est mal comprise, peut avoir en fait de fâcheuses conséquences…

Certes, à la différence du chameau capable de puiser dans ses graisses pour en oxyder l’hydrogène et en tirer de l’eau, nous ne pouvons extraire qu’une toute petite part d’eau de nos réserves corporelles. En revanche, nous absorbons quantité de liquides par la nourriture. Ainsi une assiette de 150 grammes de pâtes cuites dans de l’eau bouillante en contient-elle environ 300 millilitres. Ajoutons-y la même portion de légumes, et ce sera 100 millilitres d’eau supplémentaires. Idem pour de la viande ou du poisson. Et rebelote en croquant une belle pomme au dessert.

En temps normal, 1,5 litre, c’est trop!

Au total, avant d’avoir bu un seul verre, et sans opter pour la solution potage, un simple repas peut nous apporter 600 millilitres de liquide. À ce compte, trois repas par jour permettent de couvrir plus de la moitié des besoins hydriques. A fortiori si on y ajoute une collation le matin, un goûter l’après-midi et une infusion en soirée.

C’est ce qui a poussé Heinz Valtin à s’insurger dans une tribune publiée en 2002 par le Journal of the American Medical Association. Pour lui, s’astreindre à boire 1,5 litre d’eau ou plus serait nécessaire dans l’atmosphère desséchée d’un vol long-courrier, en cas de sport intense, sous un soleil de plomb ou en cas de prédisposition aux calculs rénaux. Mais en temps normal, ce serait excessif, voire risqué d’aller au-delà.

Lire la suite de l’article ici : http://sante.lefigaro.fr/article/hydratation-le-mythe-du-1-5-litre-d-eau-par-jour/

Lien

Se nettoyer la peau avec du Perrier, bonne ou mauvaise idée ?

507964-se-nettoyer-la-peau-avec-du-perrier-bon-622x600-3

Pour se débarrasser des points noirs et avoir une peau plus lisse, tous les moyens sont bons, ou presque. Le Perrier, cette eau pétillante, serait la nouvelle astuce idéale pour nettoyer la peau en profondeur. On tente ?

Et si le secret d’une jolie peau résidait dans une bouteille de Perrier? En 2015, l’actrice Suki Waterhouse déclarait se laver les cheveux avec du Coca-Cola, pour leur donner une jolie texture. Mais le soda ne serait pas la seule boisson que l’on peut retrouver dans notre salle de bain.

Jenny Jin, journaliste pour le site Pure Wow, a essayé de se laver le visage avec du Perrier pendant un mois. L’objectif ? Resserrer ses pores et ainsi diminuer l’apparition des points noirs, en particulier sur les zones grasses du visage (front, nez, menton).

« Parmi les soins de beauté, j’ai à peu près tout essayé pour nettoyer mes pores ces dernières années. Alors quand j’ai entendu dire que nos amies coréennes, soit les meilleures en terme de soin de la peau, utilisaient de l’eau minérale pour nettoyer leur visage, j’ai voulu faire la même chose », explique la journaliste. En effet, dernièrement, l’actrice coréenne Kim Hee Sun a confié se laver régulièrement le visage avec de l’eau gazeuse.

Comment utiliser du Perrier sur sa peau ?

« Sur Internet, j’ai pu lire de nombreux articles sur le sujet. Certaines utilisent de l’eau pétillante mélangée à de l’eau minérale et d’autres de l’eau minérale et de l’eau du robinet. Pour trancher, j’ai préféré me tourner vers le Perrier, qui est une eau minérale pétillante », ajoute-t-elle.

Le gaz et les minéraux présents dans cette boisson auraient le pouvoir de nettoyer la peau en profondeur, sans pour autant l’abîmer. Ils pourraient également stimuler la micro-circulation des cellules cutanées et resserrer les pores de l’épiderme.Même les peaux sensibles pourraient l’utiliser, puisque l’eau pétillante n’est pas abrasive.

Durant un mois, Jenny Jin s’est nettoyée la peau avec un mélange d’eau de Perrier et d’eau du robinet, avant de procéder à sa routine beauté habituelle (gommage, hydratation, maquillage).

« Dans un large bol, je mélangeais une part égale d’eau du robinet et de Perrier. Je prenais une grande inspiration et je plongeais mon visage dedans pendant 10 ou 15 secondes », indique-t-elle. Nous, on vous conseille plutôt d’appliquer votre mélange d’eau grâce à un coton ou une lingette lavable. Au quotidien, c’est tout de même plus pratique.

Lire la suite de l’article ici : http://www.terrafemina.com/article/elle-s-est-lavee-la-peau-avec-du-perrier-pendant-un-mois-les-resultats-sont-etonnants_a344088/1

Lien

Filtrer son eau : pourquoi faire ?

10845992

Trois quarts des Français se disent satisfaits de la qualité de l’eau du robinet. Pourtant, celle-ci est souvent trop riche en calcaire, en chlore et peut même être polluée. Peut-on réellement la boire les yeux fermés ? Pourquoi utiliser un appareil à filtration ?

Plus de trois quarts des Français (76 %) sont satisfaits de la qualité de l’eau du robinet, selon un sondage TNS Sofres, publié en décembre 2017. Si, en France, l’eau du robinet est potable et sans danger pour l’homme, elle peut contenir certaines particules de calcaire, chlore ou nitrates qui pouvant engendrer des complications sanitaires. Pour cette raison, il est souvent souhaitable d’acquérir un appareil de filtration. Un geste qui vous évitera bien des désagréments.

Filtrer son eau : moins de calcaire

Qui n’a jamais été agacé par ces petits dépôts blanchâtres massés au fond de sa bouilloire ? Le calcaire a la peau dure dans l’eau de notre robinet. Et si, après avoir rincé votre visage, vous avez la désagréable sensation de peau tiraillée, il y a des chances que votre eau soit « dure », c’est-à-dire, riche en calcaire. Conséquences ? Vous pouvez avoir des rougeurs, des plaques, un cuir chevelu qui démange, ou encore, des desquamations… Mais en fonction de votre région ou commune, votre eau peut être plus ou moins riche en calcaire. Renseignez-vous sur la dureté de votre eau auprès de votre mairie ou sur le site du ministère de la Santé.  Comment avoir une eau moins calcaire ? En optant tout simplement pour un filtre à eau, notamment une carafe filtrante, qui retiendra le calcaire grâce au charbon actif qu’elle contient.

Filtrer son eau pour avoir moins de chlore

Pour certains, l’eau du robinet est (beaucoup) moins savoureuse que l’eau de source ou l’eau minérale en bouteille. S’il est nécessaire pour combattre la prolifération des bactéries dans les conduites d’eau potable, le chlore est souvent responsable d’un arrière-goût plutôt déplaisant qui rappelle l’eau de javel. Un appareil à filtration vous débarrassera de ces effets indésirables. De même, pour des raisons gustatives, si vous êtes amateurs de thé ou de café, mieux vaut le préparer avec une eau filtrée. Le chlore peut également engendrer des complications plus graves. Un trop grande consommation d’eau chlorée pourrait, à terme, augmenter les risques de développement du cancer de la vessie, c’est en tout cas ce que révèle une étude publiée par Santé publique France, en juillet 2017.

L’eau du robinet est-elle polluée ?

Dans le rapport sur « la préservation de la ressource aquatique« , l’association de consommateurs UFC Que choisir a tiré la sonnette d’alarme, en octobre 2017, sur la qualité de l’eau du robinet. Selon l’organisation, la situation des nappes phréatiques de notre pays serait « calamiteuse« . Résultat ? L’eau de notre robinet serait de plus en plus contaminée par les nitrates, potentiellement nocifs pour les nourrissons. De surcroît, certaines études avancent que les nitrates pourraient augmenter les risques de cancer de l’œsophage, même si d’autres prouvent qu’ils n’ont pas d’incidence sur l’état de santé de notre estomac. Les effets sur l’organisme restent mal connus de la science, mais une eau polluée n’est jamais bonne à déguster. Là encore, les régions de France ne sont pas toutes égales face à la pollution. La présence de nitrates est notable surtout dans le Loiret, la Seine-et-Marne, l’Yonne, ou encore le Pas-de-Calais. Pour s’assurer de l’absence de ces particules, les filtres à eau type osmoseurs ou carafes filtrantes sont utiles.

Lire la suite de l’article ici : https://sante.journaldesfemmes.com/magazine/2105567-filtrer-eau-robinet/