Lien

Quelle est la consommation d’eau moyenne par ménage ?

usages-domestiques-eau

Pour y voir plus clair sur les utilisations de l’eau dans les foyers français
Parce que le monde moderne s’est installé dans les foyers, la consommation moyenne d’eau au quotidien a longtemps augmenté ces dernières décennies. Or, l’eau est une ressource rare à préserver : un tiers de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable. Par ailleurs, la pollution conjuguée à une consommation abusive de l’homme contribue à réduire nos ressources naturelles en eau (baisse du niveau des nappes phréatiques).

Où en sommes-nous aujourd’hui ? Quels sont les postes consommant le plus d’eau ? Comment se répartissent les usages ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

L’ÉVOLUTION DES UTILISATIONS DOMESTIQUES

À la fin du 18e siècle les hygiénistes estimaient qu’une personne utilisait, pour l’ensemble de ses besoins, 15 à 20 litres d’eau. En France, au début du siècle dernier, la qualité de l’eau était médiocre et peu de villes disposaient de réseaux d’eau potable. Aller chercher l’eau à la source ou au puits, laver son linge au lavoir… toutes ces corvées faisaient partie des tâches quotidiennes, jusqu’à la 2de Guerre Mondiale. Les évolutions économiques et sociales, la modernisation, l’urbanisation, la distribution d’eau dans les logements ont peu à peu modifiés nos usages domestiques de l’eau.

QUELLE EST LA CONSOMMATION D’EAU DANS LES FOYERS FRANÇAIS AUJOURD’HUI ?

Selon l’INSEE, un foyer français de 2,5 personnes en moyenne utilise 329 litres d’eau par jour soit, globalement, une utilisation annuelle de 120 mètres cubes. Pour obtenir l’utilisation globale d’une famille, il ne suffit pas de multiplier ce chiffre par le nombre d’individus vivant sous le même toit. Certains usages de l’eau impliquent en effet des utilisations identiques, quel que soit le nombre de personnes au foyer. Par exemple ? Le nettoyage de l’habitat est un poste globalement incompressible, tout comme le volume d’eau nécessaire à une vaisselle ou une lessive en machine reste le même. Ces appareils tournent de la même façon pour une ou plusieurs personnes.

Ce chiffre diffère toutefois sensiblement en fonction d’un certain nombre de critères :

  • Le niveau de revenu : les personnes à revenu modeste utilisent en moyenne 90 litres d’eau/jour. Plus le niveau de vie est élevé, plus l’utilisation de l’eau augmente.
  • L’âge : un adulte utilise nettement plus d’eau que les enfants (69 litres par jour en moyenne) ou les personnes âgées (105 litres).
    Notons le cas particulier des résidences spécialisées pour les personnes âgées : les utilisations y atteignent 240 à 310 litres par jour, selon l’âge des résidents et la nature des installations.
  • Le mode de vie : les sportifs se caractérisent par une consommation d’eau plus importante que la moyenne (204 litres par jour en moyenne) due à une hydratation intense et à des douches journalières répétées. Par ailleurs, le Français en vacances se montre moins économe, son utilisation moyenne passe alors à 230 litres d’eau par jour.
  • La géographie : le climat (région humide ou exposée à la sécheresse), la présence importante d’habitats individuels, l’existence de jardins, pelouses, piscines et l’activité touristique influent sur les besoins en eau et sur la consommation domestique moyenne d’eau du robinet par an et par habitant. Pour exemple, 109 litres/jour en région Nord-Pas-de-Calais vs 228 litres/jour en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La consommation en eau de chaque logement figure sur le compteur d’eau installé dans l’habitation. Elle permet d’établir le prix de l’eau qui sera ensuite facturé à chaque foyer raccordé au réseau public.

(…)

RÉPARTITION PAR USAGE

l est délicat de chiffrer précisément la répartition des différentes utilisations domestiques de l’eau. Dans chaque cas, l’utilisation variera en fonction du matériel utilisé et des habitudes de chacun : certains lave-vaisselles sont plus économes en eau que d’autres ; le volume d’eau consommé par une douche sera différent selon la durée, le débit et l’utilisation ou non d’un mitigeur par exemple ; certains appareils mal réglés peuvent entraîner une surconsommation d’eau ; la quantité d’eau de la chasse d’eau varie avec le volume du réservoir, etc.

Le saviez-vous ?

93 % de l’eau que nous utilisons à la maison est dédiée à l’hygiène et au nettoyage et 7% à l’alimentation

Lire l’article dans son intégralité ici : https://www.cieau.com/le-metier-de-leau/ressource-en-eau-eau-potable-eaux-usees/quels-sont-les-usages-domestiques-de-leau/

 

Lien

Faut-il se doucher le matin ou le soir ?

image-1024-1024-7969476

Certains ont besoin de passer sous la douche le matin pour se réveiller. D’autres préfèrent se laver juste avant de se coucher. Alors, qu’en disent les professionnels de l’hygiène et de la santé ? Faut-il privilégier la douche du matin ou du soir ?

Se laver le matin, ou se laver le soir ? Telle est la question… La réponse dépend des habitudes et des caractères de chacun. Pour certains, la douche, c’est comme le café : ils n’envisagent pas de commencer une journée sans passer sous un jet d’eau chaude (ou froide, selon les goûts). Le soir, ils préfèrent passer du jean au bas de pyjama sans passer par la case douche, alors que d’autres ressentent le besoin d’éliminer particules de pollution, traces de sueur et bactéries en tout genre avant de plonger dans leurs draps (propres, de préférence).

Selon les professionnels de la santé et de l’hygiène, ces deux routines présentent des avantages. Les voici :

Le matin
Stimuler sa créativité

L’Université d’Harvard s’est penchée sur cette question existentielle en 2016. Selon la professeure en psychologie Shelly Carson, la douche matinale aide à stimuler la pensée créatrice. Ces quelques minutes sous l’eau permettent de se détendre dès le matin, tout en restant en alerte car c’est le début de la journée, afin de laisser « le processus cognitif se régénérer ».

Purifier la peau

Les personnes qui ont la peau grasse ressentiront probablement le besoin de se laver avant d’entamer sa journée. « L’excès de sébum est produit pendant la nuit et une douche le matin vous permettra de nettoyer vos pores en profondeur », explique la Dr américaine Holly Phillips, interrogée par le site Yahoo.

Le soir
Favoriser l’endormissement

Prendre une douche ou un bain permet de détendre le corps. De plus, en sortant de l’eau, la température de votre corps baissera. Si ce n’est pas toujours agréable, c’est bon pour votre horloge biologique. « Ce rafraîchissement rapide quand on sort de la douche ou du bain est un inducteur naturel de sommeil. C’est une chouette manière de tromper son corps en lui indiquant qu’il est l’heure d’aller dormir », explique au site américain Greatist Christopher Winter, chercheur à lAcadémie de médecine du sommeil de Charlottesville.

Toutefois, il est important de ne pas tomber dans l’excès inverse en augmentant la température de son corps. « Il ne faut pas se réchauffer juste avant d’aller dormir »prévient au magazine américain Time le Dr Dianne Augelli, qui travaille pour le Centre de médecine du sommeil au Centre médical Weill Cornell à New York. L’idéal, c’est de prendre une douche une ou deux heures avant d’aller se coucher.

Se purifier avant de dormir

Pendant la journée, les particules de pollution se déposent sur la peau. Une douche en fin de journée permet de laisser ces saletés hors du lit.

De plus, beaucoup d’entre nous utilisent des crèmes, du maquillage, du gel pour les cheveux… Il est préférable de se débarrasser de tous ces résidus avant de se coucher afin de réduire le risque d’allergie. « En se douchant, on évite de transférer ces substances potentiellement néfastes dans le lit où on va dormir les huit prochaines heures », précise au site Business Insider l’allergologue américaine Tania Elliott.

Lire la suite de l’article ici : https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/37930/reader/reader.html#!preferred/1/package/37930/pub/55014/page/16

Lien

Le calcaire, l’ennemi du petit déjeuner

1163432-istock-642032560

Pour éviter de s’offrir une soupe à la grimace au petit-déjeuner, mieux vaut ne jamais oublier que thés et cafés sont composés à 97 % d’eau. C’est qu’au pays champion de la consommation d’eau en bouteille, on oublie de réinventer l’eau chaude. Explications.

Ce matin, l’appartement ne résonne plus des cris des enfants, exfiltrés de la région parisienne, casés en famille et au vert pour ces premières semaines de vacances scolaires. Le pain sur la table est aussi frais que les nouvelles de Libé, Votre conjointe prend sa douche, l’eau bout. Vous lui préparez son thé préféré, un thé noir du Bengale occidental, un Darjeeling, 2 cuillères à café dans 100 ml d’eau.

Entarte par le tartre

Catastrophe, quand elle vous rejoint pour le petit-déjeuner, il est à peine infusé et n’exprime aucun parfum. Quand à  votre café… lui aussi est parti à vau-l’eau. Plus de mousse onctueuse en bouche, plus d’arômes. Beurk, c’est le cauchemar. Ce petit-déjeuner est aussi entartré que la bouilloire et la machine à café.

En Français bien grognon, vous vous en prenez aux usines de traitement des eaux, à la municipalité, à la copropriété, au syndic, à la dureté carbonate de l’eau du robinet, à sa turpitude visible – sa turbidité –, à la tuyauterie. Et à son goût aussi chloré qu’une piscine municipale.

Vous en voulez à la terre entière et à ses résidus organiques. Pourtant, tous les intervenants précités ont fait le job. L’eau du robinet a été débarrassée de toute trace de fer et da manganèse, elle a été désinfectée au chlore et les ions calcium et magnésium dissous dans l’eau.

L’eau chaude

La méchante fée qui a perturbé votre belle parenthèse matinale, c’est vous ! Car chauffée, l’eau du robinet perd son équilibre : les ions dissous produisent une liaison insoluble, le tartre, cette vilaine croûte calcaire.  C’est un processus naturel, aussi vieux que notre planète, ici accéléré par la température et la pression : les eaux chaudes larguent leurs  sels minéraux. Nom d’un fossile, le grand responsable du tartre, c’est le carbonate de calcium, constituant principal du corail, des coquilles des animaux marins, de celles des escargots, plus loin de la craie et … du marbre !

Alors, pour éviter de penser au sourire du plombier, dans une vieille pub (« Faut mettre du Calgon, Madame Denise, sinon vous allez la tuer, votre machine. »), ou aux kits de détartrages vendus à prix d’or par les  marques d’électroménager qui vous déconseillent la recette de Mamie au vinaigre blanc, une solution peu coûteuse s’impose : la carafe filtrante.

Decarbonation, design

L’eau est filtrée grâce à une cartouche constituée d’une combinaison de résine échangeuse d’ions qui assure sa décarbonatation, et de charbon actif (obtenu à partir d’écorces naturelles de noix de coco) qui altère son goût chloré. Un processus intangible qui poussera le leader du marché de la filtration (un marché né en Allemagne dans les sixties pour prévenir du saturnisme, lié au plomb résiduel dans les tuyauteries) à pousser plus loin le design de ses carafes (couleurs, encombrement pour le réfrigérateur) et à les équiper d’un écran LED indiquant la durée de vie du filtre (4 semaines pour 100 l).

Lire la suite de l’article ici : https://www.liberation.fr/publicite/2018/10/14/le-calcaire-l-ennemi-du-petit-dejeuner_1685216

Vidéo

De l’eau filtrée dans les fromages sans lait de la société Les petits veganne INTERVIEW

miniature-rodolpheforget

Dans cette vidéo, Rodolphe Forget interviewe Yannick Fosse et Anne Guth de la société Les petits Veganne qui font des fromages sans lait avec de l’eau filtrée. Le but de l’émission est de comprendre quels sont les bénéfices à utiliser une eau filtrée au sein d’une entreprise du secteur agroalimentaire.

=========================
👁 Présentation de l’entreprise « Les petits Veganne »
=========================
Les Petits Veganne c’est avant tout une petite équipe de passionnés.
Pour une question d’éthique et de santé, ils ont décidé de baser au maximum leur alimentation sur le végétalisme. Ce qui les a encouragé à bannir la viande et les produits laitiers de leur consommation.
Suite à leur nouvelle alimentation et par adoration du goût authentique des fromages, ils ont décidé de parvenir à les reproduire eux-même en innovant les recettes avec des ingrédients végétaux.
👉 URL des petits veganne : http://www.petits-veganne.fr/

Vidéo

Eau en bouteille : contaminée par des microparticules de plastique

201303261101

Selon un site d’informations américain, 93% des bouteilles d’eau contiendraient des microparticules de plastique.

//embedftv-a.akamaihd.net/9065beddee6f8ddbc85510ebbf598c52

L’eau en bouteille représente un marché colossal de 3 milliards d’euros, avec une promesse : nous faire boire une eau d’une grande pureté. Une belle image troublée il y a six mois par une révélation provenant d’un site d’informations américain qui affirme que « 93% des bouteilles d’eau serait contaminées par des micro plastiques« . Pour comprendre comment une telle contamination est possible, une seule marque de bouteille d’eau minérale a accepté d’ouvrir les portes de son usine aux journalistes de France 2, à Velleminfroy, près de Belfort (Territoire de Belfort).

Paul Poulaillon, le propriétaire de la source, achète régulièrement les terrains alentour pour protéger l’eau de toute pollution. L’eau n’entre jamais en contact avec l’air extérieur. Elle est acheminée via des tuyaux souterrains, jusqu’à l’usine qui se trouve 1 km plus loin. Puis elle est immédiatement mise en bouteille, dans un environnement entièrement stérilisé. Pour le plastique de la bouteille, le directeur qualité a choisi un matériau haut de gamme. Il arrive sous la forme de tube à essai, avant d’être soufflé sur place. Ce processus rigoureux évite à l’entreprise d’avoir des microparticules de plastique dans son eau. Cela vient de lui être confirmé par des analyses.

Protéger les bouteilles en plastique de la lumière

Pour les marques mises en cause, le problème vient-il du mode de fabrication ou de la qualité du plastique ? Difficile de trancher à l’heure qu’il est, mais pour éviter les microparticules de plastique dans les bouteilles, il faudrait les protéger de la lumière. Autre solution : se rabattre sur l’eau du robinet, qui a l’avantage d’être moins chère…Mais échappe-t-elle complètement au plastique ?

Lien

Combien coûte réellement l‘eau qui coule dans nos robinets ?

9821a04504f7e1fad661270119ecd69d

L’eau est une ressource naturelle. Cependant, nous payons pour sa consommation. Cette facturation correspond à l’ensemble des services fournis aux différents utilisateurs à l’instar du comptage d’eau, son traitement pour la rendre potable et son acheminement jusqu’à notre. La facture que nous recevons n’est donc pas vraiment celle de l’eau. Elle est plutôt celle des différents services liés à la fourniture de l’eau. Nous allons voir dans cet article combien coûtent réellement ces services.

Le prix des services d’eau et de l’assainissement

La distribution de l’eau sur le territoire est administrée par la municipalité. Elle fait face à de nombreuses dépenses pour maintenir la qualité des différents services d’eau et d’assainissement. Les prix sont donc fixés par rapport au niveau d’équipement nécessaire. Les ressources d’eau subissent de grandes variations en qualité et quantité. Ce sont ces différentes contraintes qui font varier le budget nécessaire pour la distribution d’eau. Ce budget d’investissement influe directement sur le coût de l’eau auprès des consommateurs. Chaque commune doit compenser l’investissement consenti pour la qualité des services d’eau en la facturant.

Plusieurs organismes publics collectent également des taxes et redevances pour les redistribuer sous forme d’aides. Le but de cette manœuvre est la préservation des milieux et ressources aquatiques. Chaque usager assume un coût correspondant à 30% du service sur la base d’une consommation annuelle de 120m au niveau des communes urbaines depuis le 1er janvier 2012. Au niveau des communes rurales cette valeur est de 40%. Les communes touristiques n’assument pas de charges. Vous en connaissez désormais un peu plus sur pour comprendre pourquoi le prix réel de l’eau diffère d’une commune l’autre.

La fluctuation des prix

La valeur du budget d’investissement influence fortement le prix des services d’eau. Cependant, la fluctuation des prix est également due aux contraintes géographiques. En effet, il y a également comme contrainte, l’éloignement du lieu de captage. Cet éloignement entraîne une certaine longueur des canalisations. On distingue aussi les répercussions dues à la nature du solet au vieillissement des canalisations. Toutes ces différentes contraintes ont un impact sur les coûts d’entretien et de production.

Lire la suite de l’article ici : http://www.navi-mag.com/combien-coute-reellement-leau-qui-coule-dans-nos-robinets/

Lien

Faites votre propre eau minérale à la maison avec Mitte

mitte

En ce qui concerne l’eau, certains la consomment en bouteille, d’autres au robinet. Ces derniers la filtrent parfois, à différents degrés. Il sera bientôt possible d’y ajouter des minéraux très facilement.

Selon l’endroit où vous vivez, l’eau du robinet est plus ou moins bonne à boire – elle reste potable, évidemment, mais c’est affaire de goût -. Certains, par contre, préfèrent la filtrer. Il existe aujourd’hui de nombreuses options pour ce faire. Parfois, ce n’est toujours pas suffisant. Certains multiplient les filtres ou emploient des méthodes très perfectionnées…

Avec Mitte, personnalisez votre eau à la maison

Si vous trouvez que cette eau n’est toujours pas parfaite, peut-être pourriez-vous vouloir y ajouter des minéraux. Mitte a quelque chose qui pourrait vous intéresser. La marque dévoilait à l’IFA 2018 de Berlin un appareil dont la mission est de supprimer les polluants présents dans l’eau, d’en faire une eau “pure” et il est possible d’ajouter des “minéraux essentiels” comme du calcium ou du magnésium en utilisant des cartouches spéciales.

Purifiez-la et ajoutez-y des minéraux à votre convenance

Pour faire simple, l’appareil purifie l’eau au maximum et à partir de là, vous laisse la possibilité de la “personnaliser” selon vos propres goûts. C’est d’ailleurs sur ce point que Mitte a basé toute sa campagne marketing.

Lire la suite de l’article ici : https://www.begeek.fr/faites-votre-propre-eau-minerale-a-la-maison-avec-mitte-289513