Lien

Elle arrête de se laver le visage et voici ce qu’il se passe

elle-arrete-de-se-laver-le-visage-et-voici-ce-qu-il-se-passe

On connaissait les adeptes du no-poo (qui consiste à fuir le shampoing), on avait aussi eu vent de celles qui bannissent le déodorant, il faudra désormais compter sur la team qui ne se lave plus le visage.

Trouver la routine beauté idéale, qui prenne soin de notre épiderme tout en le sublimant, relève parfois du parcours du combattant tant notre peau est soumise à des changements hormonaux, environnementaux et s’adapte au fil des saisons. Malgré un lavage quotidien avec des soins à priori adéquats, de nombreuses personnes font état de désagréments persistants. Acné, peau sèche ou autres réactions cutanées résultent de facteurs variés, mais certaines mettent en cause l’eau du robinet. Le calcaire et les résidus qu’elle contient dus à son traitement, influencent l’épiderme en conséquence. Un constat qui a poussé une jeune femme à faire un choix radical en se lançant dans une expérience surprenante. Elle a tout simplement décidé de cesser de se laver le visage à l’eau du robinet et aux produits moussants afin de voir comment sa peau réagissait. Et il faut dire qu’elle n’a pas été déçue.

LES EFFETS DE LA ROUTINE NO WATER

Les premiers temps, le constat était sans appel !  Sa peau – à tendance grasse – s’est mise à produire plus de sébum qu’à son habitude. Puis, au fur et à mesure, son derme a trouvé son équilibre et le sébum s’est régulé. Comme l’explique une dermatologue à nos confrères de ELLE US : « Laisser sa peau au naturel peut être vraiment bon, car en lavant notre visage, on retire les bactéries et la fine pellicule nécessaires à la protection de l’épiderme ». Ce microbiote cutané participe à l’harmonie et à l’équilibre de la peau et contribue à son autorégulation. Des lavages trop fréquents et agressifs compromettent cette barrière. Ces bactéries sont nos alliées. Outre le gain de temps gagné matin et soir, elle rapporte également que sa peau aurait plus d’éclat. Par ailleurs, grâce au maintien du film protecteur naturel, les couches supérieures de l’épiderme maintiennent l’hydratation plus facilement et la peau est moins marquée.

LES ALTERNATIVES À L’EAU DU ROBINET

Qui dit non lavage du visage ne veut pas dire laisser son visage sale. Bien au contraire. La jeune femme a tout simplement modifié sa routine en utilisant chaque soir une eau micellaire ou une eau de rose pour remplacer l’eau parfois calcaire du robinet.

Lire la suite de cet article ici : http://www.elle.fr/Beaute/News-beaute/Soins/Elle-arrete-de-se-laver-le-visage-et-voici-ce-qu-il-se-passe-3715106

 

Lien

Médecine douce : comment se soigner avec de l’eau ?

8a66bfe0ffbba83cceb293943e8646fe

Boire de l’eau à jeun

Au Japon, il est de coutume de prendre de l’eau potable immédiatement au saut du lit. De nombreux tests scientifiques ont prouvé que cette pratique permet de soigner bien des maux, allant de la simple migraine aux problèmes cardiaques, en passant par le diabète, les maladies utérines, l’épilepsie, l’arthrite et bien d’autres pathologies encore. Le principe est simple, dès votre réveil, prenez quatre verres d’eau. Si vous n’arrivez pas à boire toute cette eau d’un coup, débutez par une petite quantité d’eau et augmentez au fur et à mesure. Après avoir bu les quatre verres d’eau, brossez-vous les dents et attendez 45 minutes avant de boire ou de manger quelque chose. Passé ce temps, vous pouvez manger et boire comme à votre habitude. Après ce premier repas, attendez deux heures avant de manger quelque chose à nouveau. Cette manière de se soigner avec de l’eau n’a pas d’effets secondaires hormis l’augmentation du volume urinaire durant les premiers jours. La durée du traitement est variable en fonction de chaque pathologie. Ainsi, il faut à peine 10 jours de ce régime pour soulager les problèmes gastriques et 30 jours environ pour traiter l’hypertension artérielle.

Prendre des douches froides

En Allemagne, Sébastien Kneipp a démontré en 1847 que l’application d’une eau froide sur le corps pendant une minute est bénéfique pour la santé. L’endroit à asperger d’eau froide varie en fonction du trouble à traiter. Si vous êtes stressé, vous pouvez appliquer de l’eau froide sur vos cuisses. Si vous avez les jambes lourdes, l’eau froide sera à appliquer au niveau des jambes. Un jet d’eau froide sur le visage permet de soulager efficacement les maux de tête et les débuts de migraine. Si vous souffrez d’insomnie, faites prendre un bain d’eau froide à vos pieds. Quant au bain de siège froid, il permet de soulager les maux de ventre. Pour atténuer la fatigue, plongez vos bras dans une cuvette d’eau froide.

Utiliser des remèdes de grand-mère

Il existe de multiples remèdes de grand-mère qui utilisent les vertus des eaux pour soulager les maux :

• L’inhalation de vapeur d’eau pendant une dizaine de minutes permet de désencombrer les voies respiratoires et de soulager le rhume. Pour un meilleur résultat, il est conseillé d’ajouter trois gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus. En cas de bronchite, il suffit de poser une serviette ou une compresse d’eau chaude sur la poitrine pour atténuer la douleur ressentie au niveau de la poitrine.

• Un gargarisme d’eau salée froide permet d’atténuer la douleur due aux maux de gorge.

Lire la suite de l’article ici : https://le-mag.radins.com/dossiers/sante/medecine-douce-comment-se-soigner-avec-eau,4992.html

Vidéo

La douche chaude représente-t-elle un risque pour ma santé ?

douche-femme-eau

Dans ce podcast, il est question des risques sur notre santé à prendre une douche chaude sans filtrer le chlore et le calcaire d’une eau du robinet. Yann Olivaux auteur du livre « La Nature de l’Eau » y répond et nous rappelle pourquoi le chlore et le calcaire sont présents dans notre eau, comment en mesurer la quantité et quelles sont les solutions pour réduire leur présence voire les éliminer.

 

Rodolphe Forget (00:00) : Bonjour à tous ! Je suis très content de vous accueillir dans ce podcast audio « EAU Séance » ; au micro c’est Rodolphe Forget, vidéaste et blogger sur le sujet de « l’eau ».

Dans ce podcast, j’ai trouvé utile de parler des risques sur notre santé à prendre une douche chaude sans filtrer le chlore et le calcaire de l’eau du robinet.

Pour cela, j’ai interviewé « Yann Olivaux » l’auteur du livre « La nature de l’eau » lors d’un direct sur la chaîne YouTube EAU Séance il y a quelques jours de cela, l’enregistrement a duré deux heures que j’ai raccourci à 15 minutes pour coller au standard youtubesque.

Avant de commencer à écouter quelques extraits, je vous signale une nouveauté pour cette nouvelle saison puisque j’ai décidé de vous proposer gratuitement un livret numérique de la transcription des podcasts au cas où vous voudriez en garder une trace écrite ou alors si le son vous pose problème.

L’URL du livret est dans la description de cette vidéo, tout comme les infos utiles sur Yann Olivaux ou sur le site EAU Séance.

Allez ! Rien que pour vous je lance un petit « jingle ». (Musique préambule)

Rodolphe Forget (01:11) : La première question que j’ai posé à Yann Olivaux était de nous dire brièvement quels étaient les risques pour notre santé à utiliser une eau non filtrée du chlore et du calcaire pour prendre une douche chaude voici ce qu’il m’a répondu.

Yann Olivaux (01:24) : Alors, on va parler du chlore par exemple: le problème vient de la voie d’exposition sous la douche, c’est une voie respiratoire en sachant que la voie cutané et la voie respiratoire, on a un contact direct avec les muqueuses (muqueuse pulmonaire par exemple). Lorsqu’on ingère à la voie orale, il faut que ça passe par toute la barrière digestive donc, les substances que l’on inhale, posent vraiment des problèmes parce que ça passe directement dans le sang or le chlore, il y a une étude faite sur Rennes puisqu’on a une école de santé publique, la seule qui existe en France elle est à Rennes et dans les sous-sols du laboratoire des eaux, il y avait une douche expérimentale, la seule en France où on mesurait tous les produits volatiles qui se dégageaient lors de la douche. Et ils ont montré par des mesures assez fines que grosso-modo on inhale cent fois plus de chlore sous la douche que l’on n’en boit dans l’eau du robinet et puis, il y a aussi la voie cutanée puisque le chlore est un irritant sans compter les désagréments sur la peau et sur les cheveux.

Les inconvénients du calcaire sur notre corps causent des problèmes cutanés avec des peaux asséchées à cause de la grande dureté de l’eau, des problèmes capillaires avec des cheveux secs, une espèce de poudre de calcaire sur les cheveux. Ce sont les inconvénients entre guillemets sanitaires surtout des problèmes cutanés et capillaires pour le tartre.

Rodolphe Forget (03:24) : Ensuite j’ai trouvé utile de demander à Yann Olivaux de nous rappeler pourquoi on utilise le chlore et le calcaire pour le traitement de l’eau du robinet.

Yann Olivaux (3:33) : Le chlore bien sûr c’est à visée désinfectante, c’est un antibactérien, un oxydant et on l’utilise donc à des fins de désinfection microbiologique. Alors, en sachant que depuis le plan « Vigipirate », en novembre 2003, on a augmenté les doses de chlore et la législation prévoit que dans les réservoirs, on doit avoir 0,3 milligramme par litre de chlore et on vise au point dans les réseaux de distribution, on vise une concentration minimale de 0,1 milligramme par litre. Ça c’est pour les normes mais le chlore on l’utilise à des fins de désinfection.

Yann Olivaux (04:32) : Le calcaire et le carbonate de calcium et le tartre, pour être plus large, sels de calcium et de magnésium, les opérateurs comme dans ma ville à Rennes où on a des eaux douces et donc acides, on en utilise pour protéger les tuyaux.

Effectivement, une eau qui est acide avec peu de calcaire, peu de calcium et de magnésium, les tuyaux se corrodent beaucoup plus vite et donc pour protéger les tuyaux, ils rajoutent des sels de calcium et de magnésium dans l’eau, voilà la finalité pourquoi les opérateurs utilisent du chlore et du calcaire.

Rodolphe Forget (05:16) : Par la suite, j’ai demandé à Yann Olivaux de nous parler des solutions qui existent pour mesure la quantité de chlore et de calcaire présents dans notre eau dans le but d’évaluer le risque auquel on s’expose potentiellement à chaque fois que l’on prend notre douche.

La bonne nouvelle c’est qu’il existe une solution peu couteuse disponible en magasin ou sur internet, très connue des aquariophiles comme le Aquatest 6 en 1 pour lequel je vous ai mis un visuel sur l’image de la vidéo.

Yann Olivaux (05:43) : Oui, alors soit on a des bandelettes réactives comme Aquatest 6 en 1 qu’on trouve dans les magasins d’aquariophilie donc comme ce sont des bandelettes réactives, ça donne une idée ça n’est pas très précis mais c’est quand même extrêmement utile. Les aquariophiles au passage connaissent très bien les problèmes de qualité de l’eau. Donc dans ces bandelettes réactives 6 en 1, on mesure le PH, les nitrites, les nitrates, le TH c’est-à-dire la dureté de l’eau, le chlore et un autre paramètre qui est le TAC.

Pour le chlore, on a des bandelettes réactives qui donnent une idée du taux de chlore que l’on a dans l’eau. Pour la dureté de l’eau, on peut être beaucoup plus précis avec des réactifs sous forme liquide (moi qu’on m’a offert) qui s’appelle Total Hardness ça existe surement aussi dans des magasins notamment d’aquariophilie donc c’est des réactifs liquide, et ça permet de mesurer le TH, le Titre Hydrométrique au degré près.

Moi, je l’ai fait sur mon eau du réseau à Rennes et c’est comme ça que j’ai trouvé qu’a Rennes en effet, à 18° français et je suis allé à 50 kilomètres de là en compagne et on avait 17°C donc c’est par des réactifs liquides qu’on peut mesurer au degré prêt la dureté de l’eau ; le TH.

Rodolphe Forget (07:40) : Une eau correcte, si je te comprends bien, elle est en dessous de 18 ! C’est ça ?

Yann Olivaux (07:46) : Alors, ça dépend des sources, mais 1° français parce que chaque pays en Europe a ses définitions. 1° Français, c’est 4 milligrammes de calcium ou 2,4 milligrammes de magnésium ou encore 10 milligrammes de carbonate de calcium, c’est 1 sur 3 donc, 1° Français c’est 10 milligrammes de carbonate de calcium.

On considère selon les sources, bref, on a des références un peu différentes mais ça revient au même qu’entre 0 et 5 degrés, on a de l’eau très douce ; entre 6 et 10 degrés, une eau douce ; entre 11 et 15, on commence à parler d’eau moyennement dure; entre 16 et 30, de l’eau dure et au-dessus de 30 ça peut aller jusqu’à 50, c’est des eaux très dures. Je rappelle qu’à Montpelier ça serait environ 45° français.

Rodolphe Forget (08:50) : enfin j’ai demandé à Yann Olivaux de nous faire un topo de toutes les solutions pour filtrer le chlore et le calcaire sans donné bien sûr le moindre nom d’une marque et voici sa réponse.

Yann Olivaux (09:01) : Alors, je vais différencier le chlore et les sous-produits de la chloration du tartre: Pour le chlore, il y a des solutions efficaces assez bon marché principalement je ne vais pas trop rentrer dans les détails soit c’est des pastilles de charbon actif granulé, qui vont adsorber le chlore, pas absorber mais adsorber le chlore c’est-à-dire le maintenir en surface ; on a aussi des pastilles de vitamine C qui vont permettre de neutraliser le chlore et on a un autre procédé à base de zinc et de cuivre qui est le procédé KDF; le KDF, c’est intéressant puisque ça élimine le chlore très efficacement, plus de 90% les chloramines et ça réduit au passage la teneur en métaux lourds et ça a un aspect de réduction du tartre mais là je n’ai pas plus de précision mais le « KDF » c’est surtout très efficace et relativement bon marché pour éliminer le chlore et ses dérivés, notamment les chloramines.

Rodolphe Forget (10:25) : donc voilà une solution pour le chlore …

Yann Olivaux (10:26) : charbon actif granulé, vitamine C, KDF !

Rodolphe Forget (10:32) : Okay, donc ça c’est des solutions à bon marché pour le chlore mais se pose le problème du calcaire.

Yann Olivaux (10:39) : Alors, le problème du calcaire, ce n’est pas un problème simple puisque lorsqu’il existe des solutions efficaces, elles ne sont pas bons marché. Ça je pense avoir un peu près fait le tour en disant des solutions efficaces et bon marché eh bien non ! En gros, si je dois résumer les systèmes antitartres, soit on a des systèmes chimiques que sont les adoucisseurs avec des résines échangeuses d’ions. C’est des gros cylindres avec des billes en plastique et un revêtement de sels de sodium quand il y a contact avec les sels de calcium et de magnésium et de l’eau du robinet, ces résines vont absorber le calcium et le magnésium, et vont libérer le sodium en échange. C’est pour ça qu’on parle de résines échangeuses d’ions.

Et puis aussi on a les sels de polyphosphate, alors il faut toujours raisonner en termes comptables, s’il y a une colonne plus, il y a une colonne moins, c’est-à-dire quels sont les avantages ? Quels sont les limites et les inconvénients ? Les adoucisseurs, vous avez à peu près un contrat à vie ou vous avez une maintenance annuelle, c’est volumineux et il faut changer ses résines environ une fois par ans. Il y avait quelqu’un un jour qui m’a précisé, un agriculteur qui m’a dit que les adoucisseurs, ça marche sur l’eau chaude parce que le problème du calcaire ça concerne aussi l’eau chaude et lui il me dit « Oui, mais moi je me suis payé un adoucisseur à titre volumétrique » c’est très technique, qui marche aussi bien sur l’eau chaude que sur de l’eau froide.

Deuxième solution chimique, les sels de polyphosphate qu’on trouve dans les grands magasins de bricolage, ils ont aussi une durée de vie limité donc c’est à renouveler. Un des inconvénients c’est que ça va avoir aussi l’incidence sur la pression au réseau outre le prix et surtout la maintenance, le coût de la maintenance. Ensuite, on a un système physique, que je vais classifier en trois : les aimants dont tous ce qui est magnétique, les systèmes électromagnétiques ; là c’est un petit boitier électronique qui envoie des fréquences dans l’eau.

Moi, j’en ai fait construire un et j’ai vu qu’il y avait un moindre dépôt de calcaire sur mon pare-douche mais ça n’a pas réglé vraiment à 100% la solution. On a aussi des solutions efficaces que sont des solutions par électrolyse galvanique, c’est-à-dire que ce sont des cylindres dont lesquels on a une anode sacrificielle en zinc c’est-à-dire, une anode qui va réagir avec les sels de calcium et de magnésium, et on a une garantie de quelques années puisque l’anode finie par s’éroder donc durée de vie de quelques années. Et une dernière solution qu’utilisent par exemple les embouteilleurs en Champagne, c’est de rajouter du gaz carbonique dans l’eau pour le dépôt.

Alors en sachant que ces systèmes antitartre, certains ont une action sur l’eau de votre réseau et d’autres ont une action sur l’eau de votre réseau plus sur le tartre déjà formé.

Rodolphe Forget (15:10): Merci d’avoir suivi ce podcast audio, pensez à mettre un pouce en l’air si vous aviez apprécié et à vous abonner à la chaine YouTube EAU Séance ! Je vous dis à bientôt pour un prochain podcast.

Lien

Quels sont les bienfaits d’une douche froide sur la cellulite ?

19102154

C’est bien connu une douche froide c’est efficace pour lutter contre la cellulite. Mais savez pourquoi ? Gojimag vous l’explique.

Beaucoup de femmes sont concernées par le sujet : la cellulite! Chacune d’entre nous tente de trouver des solutions pour la faire disparaître: changer son alimentation, faire du sport, les massages anticellulite, les crèmes anticellulite et l’on entend souvent parler des douches froides. En effet, prendre une douche froide permet de lutter contre les capitons, mais savez-vous pourquoi ? Non ? Pas de panique, on vous explique.

Qu’est-ce que la cellulite ?

C’est une accumulation de graisses dans certaines zones de votre corps. La cellulite apparait souvent sur l’arrière des cuisses, des fesses, mais aussi au niveau du ventre ou dans le haut des bras. Il existe trois types de cellulite:

La cellulite aqueuse. Les capitons ou la peau d’orange sont encore très peu visibles. La peau est encore souple et la cellulite est diffuse.

La cellulite adipeuse. Cette graisse apparait souvent suite à une mauvaise alimentation et un manque de sport. Elle se place sur des zones précises (fesses, cuisses, etc.) est molle et indolore.

La cellulite fibreuse. Vous pouvez la percevoir comme un capiton. La graisse est dure et douloureuse lorsque vous la massez. Cela signifie que la graisse est profondément installée au sein de l’hypoderme.

Pourquoi l’eau froide est-elle efficace ?

La cellulite apparait souvent à cause d’une mauvaise alimentation et un manque de sport, mais ce n’est pas tout. Les pores de la peau, une mauvaise circulation sanguine et souffrir de rétention d’eau peut amplifier le phénomène ou causer sont apparition.

L’eau froide agit sur votre peau. Elle aide à raffermir les tissus de votre épiderme, préserve son élasticité et resserre vos pores. Votre peau est alors plus ferme et rayonnante.

Elle a également un effet sur votre circulation sanguine. Elle permet de lui donner un coup de boost grâce aux jets d’eau. Résultat, vous avez moins de chances d’attraper de la cellulite, car votre corps peut éliminer les mauvaises toxines.

L’eau froide a un effet diurétique sur votre organisme et vous aide à lutter contre la rétention d’eau qui provoque aussi l’apparition de cellulite.

Elle agit également directement sur la cellulite. Les jets d’eau vont déloger les cellules graisseuses afin de les faire disparaître (les atténuer).

Comment prendre une douche froide pour qu’elle agisse sur la cellulite ?

Après votre douche habituelle, prenez quelques minutes pour prendre votre douche froide. L’eau ne doit pas être glaciale, mais elle ne doit pas être tiède. Vous devez juste sentir le changement de température.

Ne vous jetez pas sous une douche froide. Prenez le pommeau de douche et commencez par mouiller vos pieds et vos chevilles. Une fois habitué à la température, montez vers vos genoux et arrêtez-vous quelques instants avant de monter vers le haut de vos cuisses. Vous pouvez également passer le jet sur vos hanches et votre ventre. Au niveau du ventre, vous pouvez effectuer des mouvements circulaires pour que ce soit plus efficace.

Lire la suite ici : http://www.gojimag.be/article/article/quels-sont-les-bienfaits-d-une-douche-froide-sur-la-cellulite–351852.aspx

Lien

Cinq idées pour économiser l’eau et l’énergie dans sa salle de bain

21364600-24430597

Sidi Drici, un plombier de Seine-et-Marne, a récemment interpellé Emmanuel Macron avec son système de recyclage des eaux de la douche vers les WC. Il n’est pas le seul à imaginer des systèmes économes en eau et en énergie. Voici cinq idées qui pourraient changer la salle de bain de demain.

La douche chaude du matin : un plaisir mais aussi un immense gâchis ! Aujourd’hui, les douches représentent une part estimée à 40 % de l’eau consommée par un foyer. Et à 60 à 80 litres d’eau par douche en moyenne, chauffés à plus de 37°C, la facture monte vite pour la planète et pour notre porte-monnaie. Mais des solutions existent pour faire des économies d’eau et d’énergie, sans forcément passer aux toilettes sèches. Tour d’horizon de ces inventions écologiques.

Sa vidéo a été vue près de 30 000 fois sur Facebook, son idée a été relayée par BFMTV et M6. Sidi Drici, plombier à Rubelles (Seine-et-Marne), est l’auteur d’un système de recyclage des eaux qui a fait le buzz la semaine dernière. Son invention permet de récupérer l’eau de la douche ou d’un lavabo, stockée dans un réservoir, pour ensuite alimenter la chasse-d’eau des toilettes.« Quand vous allez aux toilettes, c’est 9 litres d’eau potable. C’est comme si vous preniez un pack d’eau et que vous le jetiez aux toilettes, » s’insurgeait-il dans sa vidéo postée le 26 mars, avant d’interpeller le chef de l’Etat pour défendre son projet. L’Elysée l’aurait ensuite contacté pour organiser un rendez-vous, indique Le Parisien.Une installation de son entreprise D.S.M coûte entre 600 et 1000€.

DOUCHE ILLIMITÉE

Une solution pour prendre une douche à la fois écologique et illimitée a vue le jour en France en 2015 lors de la POC 21. Un jeune ingénieur finlandais du nom de Jason Silvarajan a mis au point Showerloop,  une réponse concrète à la surconsommation d’eau. Le système filtre en temps réel l’eau de la douche et n’a besoin que d’une dizaine de litres pour tourner en illimité. L’eau utilisée pour se doucher passe à travers une série de cinq filtres puis retourne propre dans le pommeau, avant d’être évacuée pour de bon à la fin. L’inventeur a tenu à partager les plans et les tutoriels de son invention anti-gapillage en open-source, même si un kit à assembler soi-même est disponible à 1500€.
(…)

LAVABO-WC

Chaque seconde, en France, les WC utilisent 3171 litres  d’eau. Pour limiter cette consommation, une solution assez simple consiste à placer un lavabo au-dessus de ses toilettes. Cette invention venue du Japon commence à intégrer progressivement les maisons françaises. Certaines entreprises  se spécialisent dans ces lave-mains écologiques, qui permettent d’économiser en moyenne 1500 litres d’eau par an et par personne.
Lien

Méthode Kneipp : l’eau froide fait des miracles

methode-kneipp-l-eau-froide-fait-des-miracles_imagepanoramique647_286

De l’eau, des plantes : l’abbé a inventé une philosophie de santé globale.
Le sourire est enfoui, les épais sourcils noirs, en broussaille et les cheveux blancs, domptés par une calotte. En Allemagne, l’effigie de Sebastian Kneipp figure sur tous ses produits de soin (huiles de bain, tisanes, etc.). Près de six cent soixante hôtels, centres thermaux ou cliniques adhèrent à sa doctrine, et son nom se décline en adjectif : « kneippen ».

Tout a commencé en 1847. Sebastian Kneipp, 26 ans, atteint de tuberculose et déclaré incurable, tombe sur une publication du docteur Hahn : « De la force et des effets de l’eau fraîche sur le corps humain ». N’ayant plus rien à perdre, il s’administre un autotraitement. Au programme : course à pied deux fois par semaine sur les bords du Danube et plongeons dans une eau à 5 °C !

Un « remède de cheval » qui le guérit en quelques mois. Il décide alors de poursuivre ses recherches sur l’hydrothérapie et soigne – avec succès – son entourage. Accusé de charlatanisme, il est envoyé en Bavière par les autorités ecclésiastiques, au monastère des dominicains de Bad Wörishofen. Il y remplace le curé. En 1886, il publie son premier traité sous le titre “Ma cure d’eau”. Surnommé le « docteur de l’eau », il enrichit sa méthode pour en faire une véritable hygiène de vie qui considère le corps dans sa globalité. Et finira par soigner le pape Léon XIII, alors âgé de 80 ans.

Mieux vaut prévenir que guérir, pensait l’abbé. « Ceux et celles qui ne réservent pas quotidiennement un peu de temps pour leur santé devront un jour consacrer beaucoup de temps à leur maladie. » Bains partiels, douches écossaises… « S’il existe pour moi un seul remède, ce sera l’eau », déclare Sebastian Kneipp. Aujourd’hui, en France, on découvre sa méthode et ses produits de soins, tout à fait dans l’air du temps.

Deux grands principes

Selon le curé bavarois, adepte de la douche écossaise, il faut endurcir l’organisme pour prévenir la maladie.

1. De l’eau entre 0 et 18 °C
L’eau froide est idéale pour « rétablir l’ordre dans le corps ». Elle ôte la chaleur superflue (dont la transpiration) tout en obligeant l’organisme à générer sa propre énergie calorifique pour éliminer les éléments « inutiles et insalubres » (« graisses et mauvaises humeurs » !).
L’eau chaude ne doit intervenir que pour seconder l’organisme incapable de produire sa chaleur naturelle (quand on se sent frigorifié) ou pour intensifier le bénéfice de l’eau froide.

« Le contraste chaud-froid dilate et contracte les vaisseaux sanguins, ce qui réactive le système neurovégétatif (cœur, foie, estomac…), mais aussi le système hormonal et immunitaire », explique Joachim Bohm Rammel, ostéopathe (également directeur de la physiothérapie au Sebastianarium, centre de soins et école de formation à Bad Wörishofen, en Allemagne).

2. Des applications localisées
S’il s’agit d’entretenir sa forme, entre une et trois douches froides au lever par semaine suffiront (durée : une minute). Sinon, on trempe ou on arrose bras, genoux, visage ou coudes, selon le problème.
Les applications d’eau localisées décongestionnent la zone traitée, mais, curieusement, agissent sur d’autres endroits par un effet dérivatif (comme le font l’acupuncture et la réflexologie).

Ainsi, un bain de pieds froid soulage les cerveaux en ébullition : pour lutter contre le froid, le cerveau envoie du sang vers les pieds, ce qui nous allège la tête.

Cure d’eau chez soi

L’avantage de la méthode Kneipp est sa simplicité. Un lavabo, une douche, une bassine, et le tour est joué. Sebastian Kneipp recommandait la modération. Inutile d’abuser de ses cent vingt types de bains !
– Première étape : identifiez votre problème (migraine, insomnie, jambes lourdes, etc.).
 Deuxième étape : pratiquez le soin approprié jusqu’à complet rétablissement.

Pour ne pas attraper froid, veillez à ce que la température de la pièce ainsi que celle du sol soient suffisamment élevées. Les parties du corps non mouillées doivent être chaudement couvertes. Surtout, ne vous essuyez pas. Séchez-vous en agitant les bras ou les pieds, mouvements qui induisent une chaleur naturelle et prolongent la réaction de l’organisme.

Les douches
Réglez la pomme de douche sur la pluie la plus douce ou remplacez-la par un tuyau en caoutchouc. Dirigez le jet de biais, à dix-quinze centimètres de la peau, le temps que l’épiderme rougisse.

– Pour lutter contre le stress
Un ruissellement froid sur les cuisses apaise l’anxiété mais aussi la gueule de bois des lendemains de fête. Il traite également la cellulite et les jambes lourdes.
– Pour alléger les jambes
Remontez du gros orteil à l’intérieur des genoux. Insistez sur le creux derrière l’articulation, riche en ganglions lymphatiques. Puis redescendez le jet par le bord opposé jusqu’à la cheville. Recommencez l’affusion en allant stimuler la rotule. Ce soin soulage les jambes lourdes, et a un effet secondaire sur la zone du thorax, des abdominaux et sur les organes urinaires.
– Pour faire passer la migraine
Adaptez un tuyau en caoutchouc sur le robinet du lavabo. Baladez un jet d’eau tout autour du visage en dessinant un cercle, puis insistez sur le front et terminez par deux secondes sur chacun des yeux clos. Laissez réagir un peu avant de tamponner délicatement avec une serviette. Miraculeuse sur les maux de tête, la douche du visage efface également les boutons d’acné et lisse les mines fatiguées.

Les bains
Rassurez-vous, les plongeons dans l’eau froide restent toujours fugaces (trente secondes maxi).

– Contre l’insomnie 
Le bain de pieds avec de l’eau jusqu’à mi-mollets allège les esprits encombrés et ainsi facilite l’endormissement. Posologie : de trois à sept soirs par semaine. Durée : trente secondes.
– Contre les maux de ventre
Le bain de siège recouvre le haut des cuisses et le nombril. Pris quotidiennement durant sept jours avant les règles, il les promet moins douloureuses. Il combat aussi les hémorroïdes, les lenteurs digestives. Durée : de une à dix secondes.
– Contre les coups de pompe
Le bain de bras jusqu’aux biceps donne un coup de fouet à l’organisme, régule la tension, soulage les vertiges et les maux de tête. Durée : trente secondes.

Pour lire l’article dans son intégralité cliquez ici : http://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/Methode-Kneipp-l-eau-froide-fait-des-miracles

Lien

Peau sèche: problème d’Eau Calcaire ?

peau-seche-douche

Ah l’hiver !  La peau sèche qui gratouille, rougit, fait des plaques, et autres joyeusetés !
Cela fait des années que je lutte contre ces désagréments, et tente de soulager ma peau par l’utilisation de crèmes en tout genre, dont je vous parle régulièrement ici d’ailleurs.
Puis un jour: révélation :idea: .

Et si au lieu de soigner les symptômes, je m’intéressais à la cause ?

Douche et peau sèche qui gratte

Je me suis aussi rendue compte d’une chose: je n’avais pas les mêmes soucis lorsque j’allais voir ma famille en Auvergne par exemple. Et je me souviens de cette impression d’eau plus douce (surprenante même, lorsque l’on se lave les mains on a l’impression de les avoir mal rincées), sans odeur de chlore.
Le grande coupable était tout trouvée: l’EAU. Selon les régions, l’eau courante est plus ou moins dure, calcaire, et contient également plus ou moins de résidus…
Je me souviens avec émotion que ma peau ne s’est jamais aussi bien portée qu’aux Antilles… Eau Volcanique et climat humide me conviennent bien on dirait ! Malheureusement je vis en île de France, il faut donc faire avec. Je me souviens également qu’un de mes pires souvenirs épidermiques était lors d’un séjour en Angleterre, où après la première douche du premier soir, j’ai eu une tonne de pellicules (je n’avais jamais eu de pellicules !), il était clair que la coupable était l’eau, j’utilisais les mêmes produits que d’ordinaire.

Pour illustrer mes propos, voici un aperçu visuel (ci-dessus) de ce à quoi ressemblait ma peau en sortant de ma douche l’an passé.

C’était impressionnant. Avant d’aller sous la douche: zéro rougeur, puis dès que je prenais une petite douche (pour précision: avec des produits ultra doux vous voyez donc là, la version la « moins pire » possible), toutes ces rougeurs et plaques apparaissaient spontanément.

Les zones les plus touchées étant le dos, les bras et le visage, au niveau des pommettes, ainsi que le cuir chevelu qui gratouillait.
J’avais carrément des dartres l’hiver avant de faire connaissance avec les crèmes les plus efficaces (Dexeryl a sauvé ma peau plus d’une fois).

Ces plaques s’estompaient ensuite avec l’application de crèmes ultra riches, mais il restait une sensation d’inconfort bien souvent.

Pour les personnes sensibles, cela peut être catastrophique. J’ai tiré la mauvaise carte de ce côté-là (et je n’imagine même pas les personnes étant touchées par de l’eczéma ou du psoriasis… l’eau calcaire doit être réellement catastropiques pour elles).

Je tiens ma sensibilité épidermique de mon père, qui en avait tellement ras-le-bol d’avoir la peau si sèche (il se grattait parfois jusqu’au sang) qu’il a fini par installer chez lui un adoucisseur d’eau, très efficace. Malheureusement, cette solution est onéreuse et n’est pas adaptée à tous les logements.

J’ai donc trouvé une autre solution, dont je suis ultra satisfaite depuis des mois: les filtres de douche.

Sujet qui a pour moi toute sa place sur un blog « beauté », car tous les jours nous nous lavons avec l’eau… et bien plus encore que les cosmétiques, l’eau est responsable de la bonne santé de notre peau et de nos cheveux.

La Qualité de l’Eau Courante

Quelques mots sur l’eau courante de manière générale, vu que j’ai étudié le sujet, lu pas mal d’articles et d’analyses sanitaires…
Bon, résultat: c’est pas génial quand même, au niveau chlore, produits chimiques, pesticides… Mais surtout, c’est sous la douche que nous inhalons le plus de cochonneries.
Ces produits pénètrent au niveau du système respiratoire, et au contact de la peau ils ont un effet oxydant responsable du vieillissement cutané, d’irritations, démangeaisons. De base, je ne consomme pas du tout d’eau du robinet depuis des années, mais alors là je m’aperçois qu’il faut en plus faire attention pour ma peau et mes cheveux. Et ce n’est pas de la coquetterie ou une lubie, comme vous avez pu le voir sur la photo, j’en bavais pas mal (et au niveau gratouillis du cuir chevelu également).

Si vous souhaitez vous intéresser un peu plus à la qualité de l’eau en France je vous laisse quelques liens à consulter:

Sachez que vous pouvez trouver facilement les infos sur la qualité de l’eau en recherchant sur le site de votre département. Notez également qu’une Eau peut être considérée de « bonne qualité » par les services sanitaires mais être toutefois hyper calcaire et comporter des cochonneries en quantité « dans les normes » que vous ne la supportiez tout de même pas… c’est mon cas.

Lire la suite de l’article ici : http://www.justesublime.fr/peau-seche-eau-calcaire-solution/