Lien

Soigner son chien au quotidien avec l’homéopathie

SONY DSC

Les puristes de l’homéopathie se formaliseront peut-être de cette présentation simplifiée qui ne rend évidemment pas compte de toute la richesse de la materia medica. Les médicaments de la liste suivante ont été sélectionnés pour leur fréquence d’utilisationet leur facilité d’usage en automédication.

S’il n’y avait que deux tubes de granules à avoir sur soi en permanence, ce serait Arnica et Gelsemium, que j’utilise aussi bien pour mes chiens que pour mes enfants. Arnica, c’est l’arme de choc contre les coups physiques et psychologiques, et Gelsemium, le « spécialiste de la douleur ». On pourrait aussi ajouter Nux vomica, le remède des troubles digestifs. Il est conseillé d’avoir chaque produit en deux dilutions : 5 CH (à donner en cas d’urgence, toutes les demi-heures), 9 CH (5 granules en une fois).

Les incontournables de l’homéopathie pour chien

Apis mellifica 
Origine : l’abeille entière.
Indications :  toutes les inflammations avec oedème (gonflement, sensation de chaleur), quelle que soit la localisation (peau, oreilles, mamelles, etc.) : le froid soulage. Les traumatismes par piqûre (insecte, serpent, vaccination, etc.), brûlures. Les allergies, l’urticaire. Les insuffisances rénales avec oedèmes.

Arnica 9 CH 
Origine : l’arnica.
Indications : tous les traumatismes physiques et psychologiques du chien, crampes, courbatures, inflammations suite à un choc, plaies et suites d’opérations chirurgicales, avant et après une compétition sportive.

Arsenicum album 
Origine : l’anhydride arsénieux (arsenic).
Indications :  utile quand il y a fatigue et épuisement du chien. Est aussi efficace en cas d’intoxications alimentaires, maladies bactériennes virales, parasitaires (en complément des indispensables traitements allopathiques de la leptospirose, piroplasmose, parvovirose, etc.), problèmes de peau liés ou non à des parasites(pellicules sèches, poil cassant, etc.), tuméfactions, oedèmes. Chien anxieux quand il est seul, troubles du vieillissement. Soif intense, boit par petites quantités. Bouge constamment, ne trouve pas de place où se poser.

Belladona 
Origine : la belladone.
Indications : C’est le remède contre les maladies infectieuses du chien accompagnées de fortes fièvres. Elle soigne aussi tous les troubles qui se manifestent par une chaleur excessive (fièvre) ou des rougeurs cutanées. Elle soigne la forte fièvre avec tremblements (piroplasmose), inflammations avec hypersensibilité locale (peau rouge, boutons rouges), angine, conjonctivite, otiteabcès débutant, spasmes/convulsions, nervosité, peur. Aggravation par le bruit, la lumière vive, le froid et la chaleur sur la tête. Forte soif.

Bryona alba 
Origine : la bryone blanche.
Indications : douleurs et inflammations articulaires, oedèmes (mamelles lourdes, kystes ovariens), début de grippe avec soif intense et vertiges, toux sèche et douloureuse en passant du chaud au froid, troubles digestifs, vomissements. Les douleurs sont aggravées par le mouvement et le froid humide, améliorées par le repos et la compression locale.

Chelidonium 
Origine : la grande chélidoine.
Indications : C’est le médicament pour soigner le foie du chien. Idéal pour le drainage hépatique, les manifestations cutanées de troubles hépatiques, les migraines, les troubles digestifs. Soigne aussi le prurit, les verrues du chien.

China 
Origine : le quinquina.
Indications : conséquences des pertes liquidiennes (déshydratation, anémie, hémorragies), fortes diarrhées avec gaz, météorisme, anémie et fatigue.

Lire la suite de l’article ici : https://wamiz.com/chiens/guide/soigner-son-chien-au-quotidien-avec-l-homeopathie-1917.html

Lien

Les incroyables bienfaits des aquariums dans les hôpitaux

phod28f6554-7d31-11e3-ba87-00384b093e40-805x453

Constatant l’effet bénéfique des poissons sur les malades, leurs proches et le personnel soignant, un nombre croissant d’établissements médicaux s’équipent d’aquariums plus ou moins gros.

«La vie de l’aquarium rythme la vie des patients comme un journal, ils se retrouvent autour de lui comme on se rassemble autour d’une cheminée», raconte le PrMaurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique et des grands brûlés de l’hôpital Saint-Louis, à Paris. Les patients isolés sortent de leur chambre pour observer les changements dans l’aquarium, ils entrent en contact avec d’autres patients, avec les familles en visite. L’aquarium devient un lieu de rendez-vous, de promenade, d’observation d’un biotope.

«Les patients identifient les poissons, observent ceux qui sont plus faibles, s’enthousiasment devant leur reproduction mais sont également témoins de la mort de certains d’entre eux», souligne le Pr Mimoun. «L’aquarium offre la possibilité de prendre le temps d’observer la vie des poissons avec un effet apaisant apporté par l’eau elle-même.».

Moins d’hypertension, plus d’appétit

Il existe peu d’études sur ce type d’expérience, car les effets sont difficilement quantifiables. Plusieurs équipes ont cependant réussi à mesurer les effets d’un aquarium sur la tension artérielle: en 20 minutes d’observation, elle chute de manière significative, avec un effet résiduel pendant plusieurs heures. Une étude américaine a démontré que la présence d’un aquarium dans un service gériatrique augmentait la prise alimentaire des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Certains services ont pu observer une réduction des escarres pour les patients alités pendant de longues périodes car l’aquarium les encourage à se lever plus souvent. À l’hôpital Robert Debré, à Paris, l’aquarium est utilisé en pédopsychiatrie pour aider les patients atteints de troubles alimentaires, notamment en les laissant nourrir les poissons.

Le Pr Raphaël Vialle, chef du service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l’enfant de l’hôpital Armand Trousseau, à Paris, a inauguré en 2012 un aquarium tropical d’eau de mer de 1200 litres dans son service. Il a observé que les enfants qui ont regardé l’aquarium supportent beaucoup mieux des gestes un peu douloureux, avec un effet qui se maintient pendant une dizaine de minutes. «Cela confirme les nombreuses études qui indiquent que les techniques de diversion sont particulièrement efficaces pour lutter contre la douleur chez l’enfant», précise-t-il.

Un dispositif salvateur mais contraignant

Il a tenu à mesurer cet effet par une étude réalisée sur 70 adultes grâce à un appareil capable de délivrer de faibles stimulations douloureuses. Le seuil de perception de la douleur était relevé après seulement 5 minutes d’observation de l’aquarium avec un effet qui se capitalisait en 30 minutes pour établir une sorte d’anesthésie temporaire. «C’est la première fois qu’on montrait un effet direct sur la douleur», s’enthousiasme-t-il.

Faut-il donc installer un aquarium dans tous les services hospitaliers? «Peut-être au moins un simple bocal avec des poissons rouges, mais sans doute pas un aquarium tropical qui demande un minimum d’expertise et un investissement important, sur le plan financier mais également en temps», indique le Pr Vialle, qui rappelle que sa passion pour l’aquariophilie a été le moteur principal du projet. Il a fallu trouver les 11.000 euros nécessaires au départ et le service dépend des dons pour les 2000 euros annuels nécessaires à l’entretien.

L’installation d’un aquarium dans son service a également nécessité l’implication de tout le service ainsi que des techniciens de l’hôpital qui en ont réalisé l’installation sur leur temps libre. Le Pr Vialle assure lui-même les 3 nettoyages indispensables chaque semaine, relayé par ses collègues lorsqu’il s’absente.

Lire la suite de l’article ici : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/01/22/21883-incroyables-bienfaits-aquariums-dans-hopitaux

Lien

Votre chat boit-il suffisamment ?

votre-chat-boit-il-suffisamment-620x348

  • Originant du désert, les chats ne sont pas de très grands buveurs. Pourtant, la quantité d’eau bue dans une journée est très importante. Encourager votre chat à boire davantage peut prévenir certaines maladies, entre autres, les problèmes urinaires et la constipation. Voici quelques conseils pour stimuler votre minou à boire suffisamment :
  • La nourriture en conserve constitue une excellente façon d’encourager la consommation d’eau puisqu’elle contient une forte teneur en eau et la plupart des chats adorent son goût.
  • Servez-lui de l’eau fraîche à tous les jours et assurez-vous de remplir son bol jusqu’au bord. Les chats ont des moustaches très sensibles et n’aiment pas mettre leur tête dans le bol.
  • Gardez le bol d’eau propre en le lavant à tous les deux jours et placez-le loin de sa litière.
  • Il peut arriver que votre chat n’aime pas le goût de l’eau du robinet. Il est possible de faire l’essai de différents types d’eau (embouteillée, distillée, brita) et voir celle que votre chat préfère.
  • Les fontaines d’eau destinées aux chats permettent de garder l’eau fraîche en tout temps et le bruit de ruissellement en stimule même plusieurs à s’y abreuver plus régulièrement !

Lire la suite de l’article ici : https://www.enbeauce.com/blogues/carofortier/19850/votre-chat-boit-il-suffisamment

Lien

Près de Landivisiau, elle soigne les chevaux avec des produits de thalassothérapie

25480-180613085547990-0-1024x768

A Bodilis (Finistère), près de Landivisiau, Chloé Violleau a développé une gamme de produits de thalassothérapie pour les chevaux.

Dans ses écuries, la jument Confidence semble apprécier le moment. Elle ne bouge absolument pas lorsque Chloé Violleau lui applique sur les pattes avant, une poudre d’algues diluée dans de l’eau. Ce soin de thalassothérapie sera enlevé au bout d’1 h 30.

Confidence a fait un concours de saut d’obstacles ce week-end. Ce produit va lui permettre de mieux récupérer et de prévenir les blessures.

Des produits à base d’algues brunes, spiruline…

Chloé Violleau appliquait depuis longtemps des boues et argiles sur ses chevaux. Originaire d’Hanvec, elle a commencé l’équitation à 10 ans.

En 2005, elle ouvre les écuries de Kerrous, avec son mari Matthieu qui est cavalier professionnel. La mer n’est qu’à 20 minutes des écuries.

Mais nous allons très peu galoper dans l’eau. C’est un peu compliqué : les heures de marées, les autorisations à obtenir pendant l’été, le transport… J’ai donc décidé de faire venir la mer dans les centres équestres de Bretagne mais aussi au fin fond du Cantal.

Chloé Violleau s’est rapprochée de laboratoires spécialisés dans les produits classiques de thalassothérapie. La plupart sont français, voire bretons. Ils travaillent à base d’algues récoltées en Bretagne : des algues brunes essentiellement mais aussi de la spiruline.

La première a une action reminéralisante. La seconde favorise la reconstruction et nourrit en profondeur. Un seul des 15 produits Cavasso n’est pas constitué d’actifs marins : l’antistress se compose d’huiles essentielles.

Des prix abordables

Les cavaliers plébiscitent surtout le baume pour sabot (pour réparer la corne et traiter une seime), la pâte d’algues et d’argile (pour drainer les membres fatigués et récupérer) et l’huile sèche (pour lustrer et démêler la crinière, calmer les démangeaisons).

Il est aussi possible d’acheter de la boue auto-chauffante, un enveloppement d’algues, une poudre cryogène… Chloé Violleau vise un public très large : les chevaux de course, de loisirs, de balade… Et même ceux qui restent aux champs toute l’année. La thalassothérapie équine reste beaucoup plus abordable que celle pour les hommes : le seau de 1 kg de pâte d’algues ou d’argile coûte 12 euros.

Chloé Violleau et ses deux revendeuses en Normandie et Camargue essayent d’abord de convaincre les professionnels du milieu équin : physiothérapeute (kiné), ostéopathe, pratiquant de shiatsu (très en vogue en ce moment)…

Lire la suite ici : https://actu.fr/bretagne/bodilis_29010/pres-landivisiau-soigne-chevaux-des-produits-thalassotherapie_17265587.html

Lien

Des animaux blessés et paralysés retrouvent la santé dans les eaux thermales du spa animalier d’Istanbul

Hasan Güneş, responsable des affaires vétérinaires à la municipalité d’Esenyurt à Istanbul, a déclaré à l’agence Anadolu que les animaux atteints de paralysie ou souffrant de problèmes cutanés tels que la gale sont traités avec de l’eau de spa pour la première fois en Turquie.

Güneş a déclaré que la municipalité a établi une unité vétérinaire ainsi qu’un refuge pour animaux en 2011.

« Notre refuge pour animaux est comme un hôtel cinq étoiles et nous nous considérons comme uniques en Turquie », a-t-il déclaré. « Les groupes de défense des droits des animaux qui nous visitent nous disent aussi que nous sommes uniques ».

Le refuge soigne environ 250 à 300 animaux chaque mois, a précisé M. Güneş, ajoutant que sa capacité est d’environ 600 animaux errants.

Comme le district d’Esenyurt, du côté européen d’Istanbul, possède l’une des plus hautes qualités d’eau minérale en Turquie et en Europe, Güneş a déclaré que la municipalité utilise ces eaux curatives pour soigner les animaux.

« Les animaux errants reçoivent une thérapie physique ici », a-t-il dit.

Lire la suite de l’article ici : https://www.redaction.media/insolites/animaux-blesses-paralyses-retrouvent-sante-eaux-thermales-spa-animalier-distanbul/