Lien

Quelles sont les boissons qui hydratent le mieux les enfants ?

petitefillebuvantjus

Lors des fortes chaleurs, vous savez qu’il est indispensable de se rafraîchir et boire beaucoup, les enfants en particulier. Une récente étude fait le point entre les différentes boissons qui hydratent le mieux… Et ce n’est pas forcément celles que vous croyez !

Il fait chaud, c’est les vacances et les enfants courent partout… Autant de raisons qui leur font risquer la déshydratation ! En moyenne, les plus jeunes ont besoin de 2,1 litres de liquide par jour, et encore plus s’ils pratiquent une activité physique. Jardin, vélo, baignades… Avec le programme les attend pendant ces grandes vacances, pas évident de toujours penser à boire. Mais quelles sont les boissons qui hydratent le mieux ? Des chercheurs se sont penché sur la question. Leurs résultats, parus dans l’European Journal of Clinical Nutrition, nous donnent la réponse.

On mise principalement sur l’eau et le lait !

210 garçons et filles, âgés de 8 à 14 ans, ont participé à l’étude. Après tests urinaires, il est apparu que ceux les mieux hydratés étaient ceux qui avaient consommé… de l’eau ! La base, tout simplement. Et pour les autres boissons ? Difficile pour un tout-petit de résister à la tentation des jus de fruits bien frais… Seulement, l’association 60 Millions de consommateurs pointait récemment du doigt certaines boissons dont des smoothies et autres eaux aromatisées, saines à première vue mais en réalité bien plus sucrées que des sodas !

Les jus de fruits, pas si hydratants

Malheureusement pour nos enfants qui en sont friands, les boissons très riches en sucres ne compensent pas le manque d’eau. Pour qu’elles participent à l’hydratation, les quantités à absorber doivent être élevées… Or, le sucre présent peut rapidement entraîner une prise de poids si l’on en consomme trop. Quant aux jus, ceux-ci sont sucrés naturellement. Selon les conclusions de l’étude, les enfants qui en boivent beaucoup, même ceux qui sont pressés à la maison, ne sont pas les mieux hydratés… Mieux vaut varier !

Lire la suite de l’article ici : https://www.magicmaman.com/quelles-sont-les-boissons-qui-hydratent-le-mieux-les-enfants,3598172.asp

Lien

Les 10 fruits les plus riches en eau

  • Publié le : non précisé
  • Mots-clés :  alimentation, fruits.
  • Source : futura-sciences.com

7f98a9b01e_111821_pamplemousse-lsantilli-fotolia

Les fruits frais constituent un excellent moyen de s’hydrater l’été. Certains renferment plus de 90 % de leur poids en eau et contiennent en plus des vitamines et des fibres. Lesquels ?

L’été, il est conseillé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour. Mais cet apport peut aussi être amené par les fruits frais, qui contiennent tous plus de 80 % de leur poids en eau. Les fruits contiennent aussi des fibres, des vitamines et des antioxydants. Pour accentuer l’effet rafraichissant, préférez les moins sucrés, comme la pastèque, la fraise ou le pamplemousse. On peut aussi consommer les fruits sous forme de jus ou de smoothie, mais on perd alors l’effet rassasiant et on absorbe davantage de sucre.

1. Tomate : 94,1 %
94,1 % du poids de la tomate est constitué d’eau, ce qui en fait le fruit le plus léger (environ 20 calories pour une tomate). La tomate est aussi riche en lycopène, un antioxydant de la famille des caroténoïdes.

2. Carambole : 91,3 % d’eau
La carambole, fruit exotique à la jolie forme d’étoile, est quasi exclusivement constitué d’eau. Attention toutefois à ne pas en abuser, car elle contient de l’acide oxalique, responsable de graves insuffisances rénales.

3. Pastèque et melon : 90,9 % d’eau
En été, abusez de la pastèque et du melon. Ces deux fruits très riches en eau sont un excellent moyen de s’hydrater. Ils se dégustent nature, en entrée ou en dessert, en jus, en gaspacho, en salade. Et comme il en existe de toutes les couleurs et toutes les tailles, aucune excuse pour s’en priver.

4. Fraise : 90,1 % d’eau
Gorgée d’eau, la fraise est à consommer sans modération durant toute la saison. D’autant plus qu’il en existe des dizaines de variétés aux saveurs variées. Attention à ne pas la noyer dans le sucre ou la chantilly, sous peine d’alourdir la facture calorique.

5. Pamplemousse : 89,8 % d’eau
Le pamplemousse contient plus d’eau que l’orange (89,8 % contre 86,9 %). Manger un pamplemousse revient donc à boire un grand verre d’eau, avec les fibres en prime. En plus, il apporte 41 mg de vitamine C pour 100 g.

6. Citron : 89 % d’eau
Le citron vert ou jaune est très riche en eau, mais il est rarement mangé tel quel du fait de son acidité. Comme il est peu sucré, il est en revanche parfait pour aromatiser l’eau, d’autant plus qu’il fournit un apport intéressant en vitamine C.

7. Pêche : 88,6 % d’eau
Constituée à 88,6 % d’eau, la pêche contient quand même une quantité non négligeable de sucre (environ 12 grammes pour un fruit).

Lire la suite de l’article ici : https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/fruit-10-fruits-plus-riches-eau-9297/

Lien

Le jeûne, pourquoi et comment ?

  • Publié le : 20/11/2014
  • Mots-clés :  jeûne, alimentation.
  • Source : docteurnature.org

jec3bbne

Le jeûne consiste à arrêter de manger pendant quelques jours. Si la pratique du jeûne est ancienne, elle trouve actuellement un regain d’intérêt auprès d’un public de plus en plus large.

En détoxifiant l’organisme, le jeûne préviendrait nombre de maux parmi lesquels le surpoids, la fatigue chronique, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension, les allergies… Mais sa pratique nécessite de prendre quelques précautions.

Tous les jeûnes ne se ressemblent pas

Le jeûne peut être réalisé à visée détoxinante et revitalisante, à visée préventive chez des sujets sains, ou encore à visée thérapeutique, souvent dans un contexte de maladie chronique.

Le jeûne hydrique est le plus courant : il consiste à s’abstenir de toute alimentation solide. Un jeûne hydrique de 1 à 3 jours est pratiquement à la portée de tous, les jeûnes plus longs peuvent être éprouvants et doivent être suivis médicalement. Le jeûne sec, quant à lui, impose l’arrêt de toute alimentation, solide comme liquide ; en aucun cas il ne peut durer plus de 3 jours.

Plus récemment des versions de jeûne partiel ou jeûne modifié ont vu le jour ; ils intègrent des jus de légumes ou d’herbe de blé ou d’orge ou encore du bouillon, des jus de fruits, des tisanes, etc.

Sur le plan physiologique, le jeûne permet de désintoxiquer en profondeur l’organisme. Ce nettoyage a une action préventive et curative sur de nombreuses maladies en lien avec un état de surcharge de l’organisme. Toutes les situations de surcharges ont une incidence plus ou moins directe sur le potentiel de toutes les fonctions cellulaires et métaboliques ; à long terme, elles creusent le lit des véritables maladies.

Comment  jeûner ?

On parle de jeûne au bout de 1 à 2 jours sans alimentation. Les jeûnes courts (24 à 48 heures) entraînent un repos organique. Les jeûnes d’une semaine et plus ont de surcroît un effet pondéral. Ce genre de cure se pratique sous surveillance.

La fréquence et la durée du jeûne s’envisagent individuellement en fonction de l’âge, du poids, de la vitalité de la personne, de son état de santé, physique comme psychologique, etc. De manière générale, mieux vaut privilégier la régularité que la durée : un jour par mois, 3 jours par saison par exemple.

Avant une période de jeûne, il est important de se préparer. La préparation du corps passe par une réduction progressive de l’alimentation en supprimant un à un chaque type d’aliment : les produits d’origine animale, en premier, ensuite les excitants (café, alcool, sucre, sel, cacao…), les graisses et huiles crues et les oléagineux, les céréales cuites, et enfin les fruits. De même, la sortie de jeûne se fait graduellement, avec une reprise progressive de l’alimentation.

On observe pendant le jeûne une perte de poids rapide, mais bien souvent, les kilos perdus pendant la période de jeûne sont repris rapidement. Jeûner peut toutefois aider à établir une autre relation à la nourriture, grâce notamment à une attention accrue aux saveurs, ce qui s’avère utile dans une démarche de perte de poids.

Lire la suite de l’article ici : https://www.docteurnature.org/jeune/

Lien

L’eau au gingembre, la boisson la plus saine pour brûler toutes les graisses du ventre, du dos et des cuisses !

gingembre-780x405

Les avantages de l’eau au gingembre pour l’amincissement sont vraiment impressionnants.

 Avec ce traitement puissant, vous pouvez facilement brûler la graisse des cuisses, des hanches et du ventre. En plus de pouvoir profiter de tous les bienfaits de l’eau au gingembre pour perdre du poids, vous pouvez également ingérer cette boisson puissante, pour combattre d’autres problèmes de santé comme :

Améliorer la circulation sanguine : Le gingembre contient du magnésium et du zinc, qui sont essentiels pour améliorer la circulation sanguine. De plus, il possède des propriétés qui inhibent l’accumulation du mauvais cholestérol dans le foie. Entre autres choses, le gingembre est également utile pour réduire la fièvre et les problèmes de transpiration excessive.

Améliorer l’absorption des nutriments : Lorsque nous consommons du gingembre, nous garantissons une meilleure absorption des nutriments essentiels dans l’organisme, grâce à la stimulation de l’estomac et la sécrétion des enzymes pancréatiques. De plus, si nous avons des problèmes d’appétit, nous pouvons mâcher un peu de gingembre avant les repas pour le stimuler.

Prévenir le rhume et la grippe : Le gingembre a des propriétés expectorantes et antibiotiques qui pourraient agir efficacement sur les problèmes de rhume et de grippe. Cette racine est utilisée depuis des siècles sur le continent asiatique comme traitement puissant contre la grippe, le rhume et la toux. Le département de médecine de l’Université du Maryland a également confirmé cet avantage et, grâce à la recherche, a prouvé que la tisane au gingembre peut réduire les symptômes du rhume et de la grippe chez les adultes.

Améliorer la digestion : Le gingembre aide aussi à soulager les douleurs abdominales qui surviennent habituellement lorsqu’il y a une inflammation de l’estomac. Il prévient et combat la constipation, réduit les gaz intestinaux et favorise une meilleure digestion.

Lire la suite de l’article ici : https://www.tsante.com/plus/actuces-naturelles/4364-les-avantages-de-l-eau-au-gingembre

Lien

Les bienfaits de l’eau citronnée au quotidien

eau-au-citron

Pour l’être humain, l’eau est indispensable puisque le fait de ne pas boire pendant plus de 6 jours met sa vie en danger. Le corps humain contient autour de 75% d’eau lorsque nous naissons et près de 60% quand nous devenons adultes. Les médecins recommandent de boire au moins 2 litres d’eau par jour (jus, fruits et aliments contenant de l’eau inclus). Elle est vitale pour notre organisme et permet de nous maintenir en bonne santé entraînant un bon fonctionnement général de l’organisme.

L’eau citronnée pour l’organisme

Le citron est un agrume qui détient la première place dans la liste des fruits préventifs. Grâce à sa haute teneur en vitamines, il est un bon éliminateur de bactéries et de toxines. Il possède une grande quantité de vitamine C, ce qui stimule les défenses immunitaires en diminuant le risque de maladies. Il aide même à la cicatrisation de blessures de tout type.

(…)

Les bienfaits de l’eau citronnée

  • Elle favorise la digestion et expulse les toxines de l’appareil digestif.
  • Quand nous avons des nausées, de l’acidité ou une indigestion, l’eau au citron aide à neutraliser les symptômes.
  • Elle aide le système immunitaire à se renforcer grâce à son apport en vitamine C.
  • Elle contient de l’acide ascorbique qui possède des propriétés anti-inflammatoires.
  • Elle aide à nettoyer la peau grâce à la vitamine C et les antioxydants contenus dans le citron aident à obtenir une peau propre et radieuse.
  • Le jus de citron est un remède efficace pour l’obésité mais avant de commencer un régime exclusif, il faudra boire beaucoup d’eau.
  • Elle équilibre le PH car c’est une eau très alcaline. Quand l’acide entre dans l’organisme, il se transforme en alcalin.
  • Elle aide à limiter l’ingestion de café puisque boire un verre d’eau au citron atténue l’envie de boire du café.
  • Elle aide à rafraîchir l’haleine et à soulager les douleurs dentaires et la gingivite.
  • L’eau au citron ingérée avec les repas réduit l’indice glycémique, ce qui donne un sentiment de satiété pendant plus longtemps, et aide ainsi à perdre du poids.

(…)

Lire l’intégralité de cet article ici : https://amelioretasante.com/les-bienfaits-de-leau-au-citron-au-quotidien/

Lien

Eau : le point de vue des naturopathes

i55947-eau-le-point-de-vue-des-naturopathes

Remarque. La position des naturopathes sur l’eau, telle qu’exprimée ici, repose sur le témoignage des experts interviewés qui s’appuient davantage sur les grands principes de base de leur approche et sur leur longue expérience pratique que sur des recherches scientifiques.

Contre l’eau du robinet

En naturopathie, on déconseille généralement l’eau du robinet comme source quotidienne d’eau. On préfère, de loin, l’eau de source ou encore l’eau du robinet, filtrée. C’est ce que recommande notamment Dr Andrew Weil1, médecin et naturopathe américain.

Eau pure?
L’eau « pure » – H2O et rien d’autre – n’existe pas dans la nature, puisque toute eau « naturelle » contient des micro-organismes, des minéraux et autres éléments chimiques. Même celle que l’on cueille à la source, en région sauvage.

D’après lui, le corps est sensible au chlore et au plomb présents dans l’eau, même s’ils y sont en quantités infimes. Son inquiétude concerne surtout les personnes plus sensibles aux contaminants, comme les bébés, les jeunes enfants et les femmes enceintes. Céline Arsenault, infirmière et naturopathe québécoise, partage son avis. « Nous constatons facilement que les eaux dites potables, mais qui sont chlorées et fluorées, modifient insidieusement notre équilibre interne. Cette modification de notre terrain biologique nous prédisposera à souffrir de certains problèmes de santé et à être plus vulnérables à certains virus ou mycoses », affirme-t-elle dans l’un de ses ouvrages2.

L’eau du robinet est-elle de qualité? Les experts en santé publique et les naturopathes répondent en tenant compte de facteurs différents. En santé publique, outre le goût, l’odeur et l’apparence de l’eau, deux valeurs prédominent : la qualité au point de vue microbiologique et la présence de substances indésirables qui respecte les normes de sécurité. « En naturopathie, on pense qu’il existe d’autres mesures de la qualité de l’eau », précise Danielle Ruelens, naturopathe.

Méfiance à l’endroit des minéraux

Bien entendu, les naturopathes reconnaissent l’importance d’une eau bactériologiquement saine. Ils privilégient en outre la consommation d’une eau qui contient peu de minéraux. Les principaux minéraux retrouvés dans l’eau sont le calcium, le sodium, le magnésium et le potassium. « La tendance est de recommander aux gens de boire davantage d’eau. On ne veut pas, par la même occasion, imposer un travail de filtration supplémentaire aux reins », explique Danielle Ruelens.

En naturopathie, on considère que les meilleures sources de minéraux sont les végétaux : les fruits et les légumes crus, les céréales complètes, les fruits secs et les noix9. Sous cette forme, ils seraient plus facilement assimilables par l’organisme. Les minéraux de l’eau ne seraient absorbés qu’en quantité infime parce qu’ils ne sont pas chélatés à des substances organiques, explique Danielle Ruelens. L’eau étant considérée comme un élément purificateur important, on souhaite donc qu’elle soit peu concentrée en minéraux et autres substances.

L’osmose inversée
Ce système de filtration utilise la pression pour faire passer l’eau à travers une membrane très fine, qui retient la grande majorité des minéraux, des produits chimiques et des métaux lourds.

Pour la consommation quotidienne, les naturopathes préconisent habituellement une eau contenant au total un maximum de 100 parties par million (ppm) de minéraux3. Cette concentration en minéraux de l’eau se rapprocherait de celle du corps, donc ne le surchargerait pas. À titre comparatif, l’eau Perrier en contient environ 475 ppm. Certaines eaux de sourcecontiennent peu de minéraux. On peut aussi obtenir cette teneur en minéraux en traitant l’eau du robinet par osmose inversée : cela donne une eau contenant environ 5 ppm de minéraux. Les filtres à eau sont une autre solution. Il en existe plusieurs types : filtres au charbon actif, filtres de céramique, etc. Certains peuvent être installés directement sur le robinet, d’autres prennent la forme de pichets filtrants. La teneur totale en minéraux de l’eau filtrée dépend des caractéristiques initiales de l’eau du robinet.

Les eaux riches en minéraux possèdent des vertus thérapeutiques et peuvent convenir à des cures thermales de courtes périodes (sous la supervision d’un professionnel de la santé). Il est toutefois déconseillé d’en boire quotidiennement, car elles fatigueraient les reins4.

Lire la suite de l’article ici : https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=eau_autre_vision_do