Lien

Alimentation, revenu, médicaments… que révèle l’eau de vos toilettes

b9721339160z.1_20191022145845_0002bg2reofc8d.1-0

Des scientifiques ont analysé les eaux des stations d’épuration. Les chercheurs peuvent en déduire votre niveau de revenu, mais aussi si vous êtes divorcé, manager ou peu diplômé.

Une équipe de scientifiques de l’université du Queensland et de l’Institut de recherche norvégien de l’eau a prélevé quotidiennement durant une semaine des échantillons d’eau usée provenant de 22 stations d’épuration australiennes représentant 21 % de la population. En étudiant les biomarqueurs présents, ils arrivent à déterminer la catégorie socioprofessionnelle, le revenu des personnes mais aussi leur situation familiale.

L’étude publiée dans la revue PNAS et relayée par Futurama Santé, s’intéresse principalement à 43 marqueurs chimiques, qu’ils ont croisés avec les données socio-économiques issues du recensement, comme l’âge, le niveau d’éducation et de revenu, le taux d’emploi ou la qualité du logement.

L’alimentation

Les personnes qui évacuent davantage de vitamine B ont des revenus plus aisés car ils ont une alimentation très diversifiée. Les cadres consomment davantage de fibres que les autres, ce qui veut dire qu’ils mangent plus de fruits et légumes que les personnes gagnant moins. Le sucre ou les substances alternatives comme l’ucralose, l’acésulfame ou la saccharine, sont présents chez l’ensemble de la population.

Les médicaments et la santé

Concernant la santé des différences marquées sont mises en évidence. L’ensemble des Australiens se soignent ou se droguent pour certains avec des opioïdes, qui sont des antidouleurs. Cependant dans cette catégorie, deux médicaments se démarquent. La morphine est plus utilisée par les personnes âgées, ce qui peut s’expliquer par le fait qu’elles sont plus touchées par les maladies chroniques. Le Tramadol est lui plus utilisé par les ouvriers qui sont davantage soumis aux douleurs à cause de leurs professions souvent physiques.

Les antidépresseurs sont nettement plus utilisés par les personnes dites défavorisées. Mais certaines molécules sont plébiscitées en fonction de la situation familiale. Ainsi, les personnes seules et divorcées prennent du citalopram, les ouvriers de la venlafaxine et l’amitriptyline chez les personnes ayant suivi des études supérieures. Les chercheurs n’arrivent pas à expliquer pourquoi les cadres ont une forte consommation de cetirizine, un antiallergique utilisé contre les rhinites allergiques et l’urticaire. Ils émettent l’hypothèse qu’elle serait due à la présence d’animaux ou d’arbustes dans le jardin.

Pour la suite de l’article cliquez ici: https://www.lest-eclair.fr/id103179/article/2019-10-22/leau-de-vos-toilettes-devoile-votre-niveau-de-vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.