Lien

Bienfaitrice et apaisante, l’eau libère le corps

asso-piscine-1-1024x683

Depuis 2012, l’association D’un corps à l’autre 76 propose des séances de baignade en piscine pour les adolescents et adultes en situation de handicap.

Ces jeunes adultes attendent ce rendez-vous avec impatience. Trois samedis par mois, ils se rendent à la piscine De Coubertin à Neuville-lès-Dieppe pour pouvoir bénéficier d’un cours individualisé avec un encadrant formé.

Du « un pour un » qui a toute son importance pour ces sportifs un « peu particuliers ». En situation de handicap, ils apprennent surtout à se détendre dans un milieu qui leur est favorable : l’eau.

« Mon fils est autiste, il est donc fortement sollicité par ce qui l’entoure et très sensible, souligne Annie Westrelin, la secrétaire de l’association D’un corps à l’autre. Mais dans l’eau, par exemple, son odorant et son ouïe travaillent moins. C’est apaisant pour lui ! ».

Certains peuvent même s’essayer à la plongée sous marine, avec bouteilles, une fois par semaine. « Nous avons beaucoup de jeunes », note Annie qui en profite pour faire également quelques longueurs. Cette année, ils sont 12 dont huit adultes et quatre adolescents. Plus de la moitié vient de Dieppe et de l’agglomération. Deux familles font le voyage depuis Rouen.

« Nous sommes les seuls sur le département à proposer ces séances individualisées en piscine », ajoute-t-elle.

Le plus difficile a été de trouver des encadrants formés au sport adapté. Ce sont des éducateurs spécialisés de la FFSA (fédération française de sport adapté) mais aussi des stagiaires en cours de formation gérés par le GESAHN (groupement employeurs sport adapté Haute-Normandie).

Plus d’indépendance

La section seinomarine a été créée en 2012. « À l’origine, nous dépendions de Paris et toutes les décisions étaient prises là-bas, explique Annie Westrelin. Alors, nous avons décidé de voler de nos propres ailes, d’être indépendants ». L’association dispose d’un partenariat noué entre la FFSA et la Matmut. Les familles adhérentes n’ont plus qu’à payer une cotisation annuelle.

La mairie de Dieppe leur a laissé un créneau pour que l’association puisse bénéficier du bassin en début d’après-midi. « L’année dernière, nous avions une ligne d’eau sur le temps dédié au public, reprend-elle. Ce qui permettait d’y inclure un aspect insertion ».

Lire la suite de l’article ici : https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/bienfaitrice-apaisante-leau-libere-corps_14057978.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.