Lien

Bain de siège : quand faut-il y avoir recours ?

bain-de-siege-quand-faut-il-y-avoir-recours

La pratique du bain de siège peut paraître étonnante voire surannée. Pourtant, elle s’avère salvatrice à bien des égards, qu’elle soit réalisée de son propre chef pour de petits maux ou sur prescription pour des cicatrisations plus importantes. Quand peut-on avoir recours au bain de siège ?

Le bain de siège consiste à s’assoir dans une bassine d’eau froide ou tempérée durant une dizaine de minutes. Les jambes doivent rester à l’air libre et les genoux légèrement relevés pour activer la circulation. L’eau trop chaude est à proscrire : une vasodilatation serait contre-productive en favorisant les hémorroïdes. Côté timing, privilégiez le bain de siège au moins une demi-heure avant un repas ou une heure et demie après avoir mangé. Vous pouvez répéter la procédure jusqu’à quatre fois par jour. Dans tous les cas, le bain de siège ne doit pas se substituer aux traitements des professionnels de santé. Un séchage soigneux doit suivre chaque séance.

L’eau froide et l’hamamélis contre les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont de petites poches qui se forment par dilatation du système veineux de l’anus et du rectum. L’eau froide du bain de siège est dans ce cas très utile. Le froid a une action constrictrice sur les veines et anesthésiante sur la douleur. Plus agréable quand on est frileuse, l’eau tiède est permise. Dans ce cas, l’ajout d’une infusion d’hamamélis est un plus. Pendant une dizaine de minutes, on infuse quelques grammes de feuilles de cette plante dans un litre d’eau bouillante. Une fois l’eau refroidie, on ajoute l’infusion au bain de siège. Riche en tanins, l’hamamélis est bien connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et vasoconstrictrices.

Pour un nettoyage tout en douceur

Un bain de siège peut éviter l’utilisation trop intense du papier toilette traumatisant pour une peau lésée ou lors d’une crise hémorroïdaire. Après la selle, il est possible de réaliser un essuyage doux à l’aide de papier imbibé ou de lingettes spéciales. Un bain de siège froid ou tiède viendra compléter la toilette et surtout apaiser la douleur.

Mycose vaginale récidivante : le bain de siège peut aider

Une mycose vulvo-vaginale, ce sont des champignons qui se développent au détriment de la flore habituelle. Démangeaisons, brûlures, mauvaises odeurs sont des symptômes caractéristiques. Les traitements antifongiques prescrits en viennent normalement à bout rapidement et facilement. Pourtant, il arrive que la flore génitale soit déstabilisée régulièrement et devienne trop acide : c’est la mycose récidivante ou chronique. Une cuillère à soupe de bicarbonate de sodium pour un litre d’eau, froide ou tiède, constitue un bain de siège alcalinisant. A réaliser deux fois par jour, il ne faut pas trop abuser de ce remède sous peine de voir le pH génital s’inverser et la mycose se développer à nouveau !

Apaiser les inflammations avec l’argile

On l’applique sur le visage contre l’acné, on l’avale dans un verre d’eau contre les diarrhées, on en fait des cataplasmes contre certaines douleurs. L’argile est connue depuis la nuit des temps pour ses vertus anti-inflammatoires, absorbantes et cicatrisantes. Le bain de siège est une utilisation que l’on connait moins. Une poignée d’argile verte en poudre mélangée à de l’eau tiède ou froide lutte contre les inflammations, les démangeaisons ou les furoncles bénins. Il est aussi possible de soulager une fissure analebénigne avec ce bain de siège à l’argile en utilisant de l’eau tiède.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s