Quelle eau boire ? Une réponse loin d’être simple

  • Publié le : 29/06/2018
  • Source : eau-seance.fr

QUELLE EAU BOIRE _

Quand on écrit publiquement sur le sujet de l’eau ou quand on fait des vidéos sur ce même sujet, il est courant que quelqu’un pose la question oralement ou dans les commentaires « Quelle Eau Boire ? ». J’ai bien tenté de répondre à cette question via des interviews, j’ai écouté ceux qui savaient, mais force est de constater que chacun a son avis, et là on se demande bien pourquoi d’une question si simple on obtienne autant de réponses différentes. Alors m’est venu la réflexion suivante : Y-a-t’il une réponse à la question « Quelle eau boire ? » ?

Oui et non. Oui d’une manière globale et non d’une manière précise. Et je vous propose de vous expliquer pourquoi dans cet article.

Tout d’abord, notre connaissance de l’eau est erronée, on la croît suffisante alors qu’on ne sait pas grand chose de l’eau malgré un nombre incalculable de publications sur elle. Pire on lui invente une supposée connaissance. Un exemple ! Sa formule chimique ! C’est en 2013 que j’ai fait l’étonnant constat en lisant et en écoutant les scientifiques sur le sujet de l’eau que sa formule chimique théorique H2O ne pouvait pas être correcte ce qui a donné l’article « L’eau, c’est la vie » ou « l’eau, c’est HO » ? Il va falloir choisir… et ensuite le dossier N°1 « L’eau n’est pas seulement H2O » du livre « L’eau qui nous relie » que j’avais demandé à Marc Henry, chimiste à l’Université de Strasbourg, d’écrire pour confirmer ma découverte. On croit l’eau banale alors que dans la réalité elle est incroyablement complexe. Et expliquer ce qui est complexe demande une bonne pédagogie.

Et une bonne pédagogie nécessite des bons outils et en l’occurence un vocabulaire précis. Et malheureusement avec le mot « eau » on est très médiocre. Ce mot est affreux car extrêmement imprécis puisque ce mot recouvre plusieurs composés chimiques qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Une eau de robinet n’est pas une eau minérale. De plus, une eau de robinet à Paris n’est pas celle de Rennes ou de Strasbourg. Enfin la Volvic n’est pas l’Hépar. Tout le monde sait cela mais c’est bien de le rappeler pour démontrer combien le mot « eau » recouvre une trop grande multitude de réalités chimiques pour pouvoir se contenter d’une question aussi courte que la question « Quelle eau boire ? » préfigure.

Une autre difficulté à laquelle il faut penser c’est qu’en plus de la multitude des composés chimiques de l’eau, c’est que tous les corps humains sont différents, cela augmente donc l’incapacité à répondre à la question « Quelle eau boire ? » de manière appropriée. L’eau qui me convient ne vous conviendra pas forcement.  Là encore, j’enfonce une porte ouverte, tout le monde sait cela. Imaginez le nombre incroyable de combinaisons possibles entre tous les eaux du monde et toute la population mondiale. Selon moi, l’intuition est une solution à ne pas négliger surtout depuis que j’ai vu qu’un certain Philippe Guillemant, physicien et ingénieur, avait une théorie pour en démontrer scientifiquement la véracité.

Quand on parle de l’eau, on parle du vivant, et le vivant est un mystère car la compréhension de sa complexité est au delà de nos limites cognitives. L’eau n’est pas celle que nous explique les scientifiques. C’est un liquide extraordinairement complexe qui ne répond à aucune logique physique des autres liquides et qui a une dimension sacrée qui rajoute selon moi un niveau de complexité. Ainsi poser la question « Quelle eau boire ? » revient à poser une question du type « Quelle vie devrais-je avoir? » Vous comprenez bien dans ce cas qu’il est délicat de répondre à cette question de manière légère et précise. C’est d’ailleurs ce qui me fait dire qu’il n’y a pas de spécialistes de l’eau tout comme il n’y a pas de spécialistes de la vie. Et ceux qui s’auto-proclament « spécialistes de l’eau » n’ont pas conscience de la dimension sacrée de ce liquide qui permet la vie dois-je le rappeler.

On en vient justement sur l’autre difficulté à répondre à la question « Quelle eau boire ? » pour un honnête spécialiste du sujet de l’eau de boisson, c’est qu’il est impossible pour lui (ou elle) matériellement parlant d’essayer toutes les eaux, traitées ou pas par des solutions de filtrations et/ou dynamisation, et toutes les eaux minérales. Son avis est forcément limité et donc partiel. Quand on cherche une réponse objective vous admettrez que dans ce cas c’est bien impossible. Le spécialiste du sujet de l’eau de boisson donnera une réponse globale puis pour aider précisera selon son profil, ses goûts son expérience et ses connaissances. Quand je dis un spécialiste de l’eau de boisson, il faut comprendre celui ou celle qui ne se présente pas publiquement comme un vendeur de solution ou d’une eau quelconque.

D’ailleurs une autre difficulté pointe le bout de son nez c’est à propos des solutions de filtration et/ou de dynamisation pour modifier son eau du robinet en eau qualitative pour son corps. La question « Quelle eau boire ? » sous-entend généralement la question « Quelle solution de filtration me préconisez-vous ? ». Dans ce cas, en plus de la complexité de l’eau comme évoquée précédemment, de l’incapacité à pouvoir essayer toutes les solutions, s’ajoute l’aspect commercial de la réponse qui représente un frein supplémentaire non négligeable à pouvoir répondre simplement à la question « Quelle eau boire ? » , cela peut mettre le spécialiste du sujet de l’eau de boisson dans l’embarras entre son envie de neutralité et son désir d’aider, car s’il cite une marque, un produit, on pourrait être tenté de penser qu’il pratique une démarche commerciale déguisée alors qu’on a été vers lui justement pour sa neutralité supposée.

Maintenant pour répondre globalement à la question « Quelle eau boire ? » celui ou celle qui tente de trouver l’eau à boire dans son quotidien doit tout d’abord se connaitre sur le plan physiologique afin de déterminer si la bonne eau pour il ou elle doit être plutôt légèrement basique ou acide par exemple, mais aussi quelle quantité de minéraux est satisfaisante pour il ou elle.  Ça s’est déjà un bon départ ! Finalement la question « Quelle eau boire ? » devrait être compléter par une précision du genre « Quelle eau boire pour une personne comme moi  avec tel profil ayurvédique? » comme nous l’avons vu ici dans cette vidéo.  C’est un exemple, mais si trouver son profil ayurvédique ne convient pas, il existe d’autres solutions comme un examen en bioélectronique dont je crois qu’il est possible encore de demander dans un laboratoire, ou alors il reste la méthode d’investigation, lente mais efficace qui consiste à faire soi-même ses essais avec toutes les eaux boissons et voir celle avec laquelle son corps réagit le mieux. Et puis il y a l’intuition comme je l’ai déjà mentionné.

Enfin, après une connaissance précise de ses besoins physiologiques, il faut trancher écologiquement si le plastique c’est fantastique ou pas pour choisir entre une eau minérale ou une eau du robinet modifiée, après ce choix, il faut réfléchir à un budget si on choisit l’eau du robinet modifiée puis ensuite choisir entre deux grandes tendances parmi les fabricants et/ou revendeurs de solutions pour filtrer l’eau du robinet à savoir ceux qui optent pour une eau propre « moléculairement » parlant (comme l’osmose inverse) mais qui n’existe pas dans la nature mais que l’on peut reminéraliser et redynamiser, et/ou une eau informée où la structure de l’eau est modifiée rendant inoffensif la présence de certaines molécules nocives selon les adeptes de cette solution qui y voient une logique avec ce qui est observé dans la nature.

Voilà je pense avoir fait un bon tour d’horizon sur les difficultés que l’on peut rencontrer à obtenir une réponse simple à une question si fondamentale qu’est de savoir quelle eau boire dans son quotidien.

N’hésitez pas à commenter cet article et à le partager. Bonne investigation.

Publicités

12 réflexions sur “Quelle eau boire ? Une réponse loin d’être simple

  1. Clénet dit :

    bonjour,
    je suis en recherche pour trouver un solution technique pour purifier et dynamiser l’eau.
    la grosse difficulté de faire un tri dans les informations que l’on trouve sont contradictoires.
    exemple: je je suis intéressée par la conception du distillateur « megahome on accorde y une grande importance au fait l’eau distillé ne rentre pas en contacte avec du plastique..sous crainte de transfert du plastique même sans pba..alors que d’autre sociétés exemple: dans la SUPER Cruche à vortex ou la Vitalizer Plus eau dynamisée re-minéralisée par vortex… utilisent du plastique en contacte avec l’eau…simple vortex ou double vortex….certain utilisent du charbon en granule d’autre disent que le charbon en granule ce n’est pas recommandé par rapport au charbon tricoté…certain utilisent de l’argent du cuivre et de l’or alors que d’autre disent attention …..dans tout cela comment se faire une opinion et par de delà un choix…pouvez m’aider à faire du tri ?
    Merci.
    Chantal Clénet

    J'aime

  2. remy dit :

    C’est vraiment complexe tout ca.
    Je cherche désespérément un véritable avis scientifique sur le megahome.
    Car en gros c’est une solution que j’estime pragmatique.

    Une machine a un cout acceptable et durable. Seul problème que je vois c’est l’histoire des résidus à sec de 0.0 mg/L alors que l’osmose inverse qui semble être la seule solution réellement proposée termine autour de 10 mg/L …
    Du coup je m’interroge vraiment sur la différence entre les deux pour un écart de 10mg/L. Je me dit que placer un caillou dans la cuve de distillation et voilà…

    J'aime

      • remy dit :

        Merci pour votre avis.
        Quel serait la solution pour minéraliser de l’eau distillé ?

        J'aime

      • Vous avez plusieurs solutions, quelques gouttes de jus de citron, du Quinton, une pincée de cristaux de sel naturel, par une céramique informée, par de la noix de coco compactée ou du lithotame, etc…

        J'aime

      • remy dit :

        Merci!

        De façon plus générale, je trouve incroyable de ne pas pouvoir proposer une solution à vos lecteurs après toutes ces années, mais je respecte ca.

        Même si je suis prêt à passer du temps à me renseigner, si après plus de 8 ans de recherche vous n’avez toujours pas trouvé de solutions, j’ai tendance à dire qu’il est préférable que j’arrête de chercher tout de suite. Sachant qu’il existe l’hypothèse de me faire plus de mal que de bien en changeant mes habitudes…

        Afin de faire de mettre un peu d’objectivité, est-il intéressant de réaliser des mesures de PH de DTS ou autre sur l’eau ?

        Car en finalité rien que pour l’achat de ce matériel de mesure, trouver un pm mètre pour un usage domestique semble déjà quasi-mission impossible. Après 4 heures … je suis absolument incapable de dire ce dont j’ai besoin pour mesurer le PH de mon eau et à quelle précision. Car les PH mettre a 20€ ne semble pas fiable et je ne pense pas avoir besoin d’un PH mètre a 400€ ..

        Bonne journée

        J'aime

      • Rémi, il se trouve que tous les internautes ne réfléchissent pas comme vous. Beaucoup m’ont dit notamment apprécié que je ne citais pas de marque ou de solution. Le blog et la chaîne Youtube s’applique à rester neutre car comme je le dis dans cet article très clairement, dès que je citerais ma solution on pensera que je fais de la pub déguisée. Et je persiste à dire que MA solution ne vous conviendra pas forcement. Il n’y a pas de réponse à la question « Quelle eau boire ? ».

        Les experts du sujets comme Yann Olivaux par exemple, pourront vous donner un avis peut-être plus technique mais cela restera encore un avis tiers. Je comprends votre frustration mais l’enjeu est de taille. Selon moi, il faut procéder de manière pragmatique. De quoi avez-vous besoin exactement ? Souhaitez-vous une solution globale pour inclure l’eau que vous absorbez par la peau pendant votre douche et/ou votre bain ou une solution locale comme un système qui améliore l’eau utilisée pour boire et faire la cuisine. Pour combien de personne avez-vous besoin de ce système ? Quel est votre budget ? C’est peut-être la question la plus importante et enfin selon vous préférez-vous une eau propre au niveau moléculaire ou êtes-vous plus sensible à l’information que porte l’eau ?

        Toutes ces questions vont avoir des réponses différentes en fonction des individus. Il n’y a donc pas de réponse unique. Acheter un procédé peut-être à la fois simple ou difficile. Simple car vous avez vu un film ou rencontré un revendeur et/ou un fabricant dans une foire ou un salon et vous avez adhérez à son discours et vous avez le budget pour vous acheter l’appareil, ou alors vous ne savez pas vraiment quoi faire et là c’est compliqué car un média comme EAU Séance ne se mouille pas beaucoup pour garder une certaine liberté à diffuser des informations sur le sujet de l’eau et que l’offre est conséquente.

        Je suis prêt à continuer à vous répondre si vous avez besoin à vos questions. Cordialement. RF.

        J'aime

      • Remy dit :

        Merci pour cette réponse,

        Comme je l’ai dit, je respect votre décision, bien que frustrante pour moi. Le retour à la responsabilité individuel est une très bonne chose selon moi, mais je constate que tout est cassé dans ce monde …. or avoir des connaissances dans tous les domaines pour procéder aux ajustements individuels est impossible d’où l’obligation de s’en remettre à des « experts » extérieurs.
        (Je peux avoir une autre conclusion en extrapolant avec un prisme spirituel, mais je reste ici matérialiste)

        Tout le monde y va de son avis.
        – Officiellement l’eau du robinet c’est très bien … je sais bien que non
        – L’eau en bouteille … Au-delà du débat sur les apports en minéraux, c’est les microplastiques qui ne me conviennent pas.

        Et après on retombe sur les processus de filtrations divers avec comme vous le mentionnez, associé aux vendeurs convaincus d’avoir la solution à mon problème.

        Pour revenir sur mon message, j’arrive à la conclusion que je dois pouvoir mesurer mon eau. Selon moi, pouvoir évaluer la qualité et les propriétés de l’eau que je bois permet de viabiliser l’approche empirique individuelle.
        Chacun pouvant dans ce cadre avoir des repères quantifiables et objectifs sur lesquels extrapolé en fonction de son propre ressenti et ajuster dans le temps selon son état de santé et sa condition.

        Mais comme dit précédemment, je suis bien incapable de dire quel PH mettre utiliser. Dans ce cadre, je suis bien incapable d’établir un protocole simple, mais réel sur l’eau que je souhaite mesurer et les mesures à établir justement.

        Les deux mesures simples que j’ai trouvées étant la conductimétrie et le PH une fois le matériel approprie trouvé, mais cela est-il utile en finalité selon vous ? Un autre élément à mesurer ?

        Peut-être qu’un article avec Marc Henry sur les mesures possibles à la maison serait intéressant ?

        Je vais personnellement tenter l’expérience du distillateur d’eau avec une légère minéralisation et dans la même logique, il convient de suivre le niveau de minéralisation réalisé.

        J'aime

      • Je lis que vous avez trouvé votre solution. Et c’est cela le plus important.

        Pour mesurer son eau à la maison, il me semble que vous pouvez avoir une première estimation dans votre mairie. Puis il existe la possibilité de la faire analyser dans un laboratoire. Maintenant si vous passez par un distillateur d’eau, je ne vois pas quelle serait l’interêt à moins par curiosité personnelle puisque vous avez avis sur votre solution. Cependant vous ne réglez pas l’eau de la salle de bain. Mais cela peut se faire dans une 2e étape puisque on boit bien plus d’eau par la bouche.

        Pour votre demande d’un article sur les mesures possibles à la maison, cette vidéo me semble pas mal. https://www.youtube.com/watch?v=6Aty6FPBshY

        Pour votre question s’il y aurait un autre élément à mesurer, il existe tant de composant dans une eau, il est difficile pour moi de vous dire lequel choisir. Je ne peux pas répondre à cette question.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.