Lien

Rééducation en piscine

tutto-da-dietro-valido11-300x224

L’hydrokinésithérapie signifie thérapie du mouvement effectuée à la piscine, elle utilise les caractéristiques physiques de l’eau pour la rééducation de nombreux troubles musculo-squelettiques et non seulement.

Avantages et inconvénients de la rééducation en piscine

Profitant des avantages de la piscine : flottabilité, résistance et chaleur, dans certains cas, le sujet obtient de meilleurs résultats dans l’eau par rapport à ceux qu’il obtiendraient à sec.
Le fondement de la rééducation aquatique est son impact minimal. N’importe quel exercice de gymnastique impliquant une contraction active d’un groupe musculaire contre résistance produit une compression sur les articulations participant à l’exercice.

Dans la piscine, la diminution du  facteur de poids et de la force de gravité, rendent les mouvements moins stressant et douloureux pour les articulations.
Pour ce faire, l’exercice dans l’eau donne au sujet une plus grande sécurité ; Si une personne éprouve de la douleur en effectuant une manœuvre dans l’eau , elle peut simplement l’interrompre et l’eau en  supportera le poids.
Dans la piscine, la lenteur du mouvement donne plus de temps pour le contrôle du mouvement en  lui-même, par conséquent le sujet peut se permettre de faire des erreurs sans conséquences graves.

Les principaux avantages de l’hydrokinésithérapie consistent à la résistance au mouvement que l’eau exerce sur le corps humain qui vous permet de :

  • Obtenir le renforcement du tonus musculaire;
  • améliorer la fonction articulaire ;
  • augmenter l’efficacité cardiovasculaire du patient.

La résistance peut être modulée facilement car elle dépend de la surface et la vitesse du mouvement effectué dans l’eau. Elle est omnidirectionnelle, assure un entraînement de tout le corps, donc le résultat sera meilleur. L’immersion à une  température adéquate facilite la détente et la rééducation. Malgré les avantages de la rééducation dans l’eau, il y a quelques inconvénients et problèmes mineurs qui méritent d’être mentionnés. L’hydrokinésithérapie seule ne suffit pas, il est conseillé de participer à deux séances dans la piscine et trois par semaine dans la salle de gym parce que dans  l’eau  manque la récupération de l’équilibre et de la proprioperceptivité.

Une hygiène insuffisante des patients et de la circulation du personnel avec les chaussures autour de la piscine, peut suffire à contaminer l’eau. la température de l’eau favorise également la multiplication des germes et une prévention efficace est totalement illusoire. On observe fréquemment des infections cutanées (candidoses, mycoses, verrues plantaires), les infections bronchiques (sinusites et otites bactériennes ou virales), conjonctivite.

D’autres problèmes à prendre en consideration sont: la capacité à nager, l’embarras pour le port dumaillot de bain (surtout chez les persoones obèses). Certaines femmes ne peuvent pas participer à la continuité du traitement à cause du cycle menstruel et cela provoque un ralentissement de leurs progrès.

(…)

Comment mettre en place un traitement dans l’eau

Photo d’un patient dans le bain de soleil avec des aides à la flottabilité

L’hydrokinésithérapie permet à l’athlète le  maintient de la condition physique et d’entreprendre  une réadaptation spécifique à sa discipline  sportive. Avant de commencer un traitement dans l’eau, il faut procéder à une évaluation du patient pour vérifier sa capacité à se déplacer dans l’eau, à nager et surtout s’il était prêt à faire face au traitement. Les activités aérobiques devraient débuter dès que possible pour maintenir ou  retrouver la condition cardiovasculaire, mais sans les surcharger et endommager les tissus touchés. L’entraînement dans l’eau complete les exercices à terre, c’est une activité importante.L’hydrokinésithérapie  permet d’anticiper la réadaptation à la position debout et sous charge par rapport à la salle de gym. Dans les cas  de traumatismes ou d’opérations des membres inférieurs, elle exploite le principe d’Archimède pour réduire le poids . Les techniques de mobilisation sont essentiellement des exercices de kinésithérapie active qui utilisent la flottabilité et la résistance à tout mouvement, en plus de l’effet bénéfique de la température de l’eau.

La course en eau profonde est excellente pour les athlètes blessés parce qu’elle rentre dans la plupart des disciplines sportives. Les exercices effectués en eau profonde sont effectués  tant que n’est pas  autorisé la  charge complete sur les articulations. Lorsqu’il est possible d’appuyer tout le poids, le patient pourra commencer l’entraînement en eau progressivement moins profonde, pour s’approcher peu à peu à l’environnement de la vie quotidienne. À la fin, la thérapie se concentrera sur les exercices en chaîne cinétique fermée et les caractérisant qui préparent l’athlète à retourner à ses activités sportives. Pour la rééducation postopératoire d’arthroscopie du ligament croisé antérieur, l’ activité dans la piscine commence  après 20gg, après avoir enlevé les points de sutures.

Pour lire l’intégralité de cet article : http://www.physiotherapiepourtous.com/traitement/reeducation-en-piscine/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s